Telenet: de Flanders Technology à Flanders Fields

21/09/12 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Datanews

Cela fait précisément vingt ans, à savoir en 1992, que Luc Van den Brande, alors ministre-président du gouvernement flamand, lançait l'ambitieux projet 'Vlaanderen-Europa 2002'.

Telenet: de Flanders Technology à Flanders Fields

Cela fait précisément vingt ans, à savoir en 1992, que Luc Van den Brande, alors ministre-président du gouvernement flamand, lançait l'ambitieux projet 'Vlaanderen-Europa 2002'.

L'économie de la connaissance y occupait une position centrale, ce qui conduisit à la création de Telenet Vlaanderen en 1996. Cela témoignait d'une vision claire à long terme, à l'instar de son prédécesseur, Gaston Geens, qui en tant que chef du premier gouvernement flamand, avait donné en 1981 le coup d'envoi de la 'Derde Industriële Revolutie Vlaanderen' (DIRV) ce qui se traduisit par Flanders Technology.

L'enthousiasme de cette époque, y compris donc lors de la création de Telenet Vlaanderen, était contagieux. L'on ressentait énormément d'énergie positive, même si l'on ne savait pas très bien comment cela allait évoluer. Dans le premier business plan de Telenet, l'on évoquait surtout la téléphonie qui devait assurer 90 pour cent des rentrées. Il était alors à peine question du haut débit.

L'on attira un partenaire américain, US West, devenu ensuite MediaOne, qui reçut un quart des actions. La porte était ainsi ouverte à l'Oncle Sam qui, comme chacun sait, s'intéresse avant tout à lui-même. Quoi d'étonnant donc à ce que Liberty Global veuille à présent s'emparer de 100 pour cent de Telenet!

Pour la Flandre, ce n'est absolument pas une bonne chose. Les décisions ne seront en effet plus prises à Malines, ce qui était du reste depuis un certain temps déjà clair, lorsque Telenet renonça à racheter Base. La collaboration avec Voo sera sans doute aussi fortement réduite désormais, pour autant qu'elle ait déjà représenté quelque chose. Vision à long terme? Innovation? Tout cela est remis en cause.

"Le Flamand s'est acheté une connexion à haut débit, comme il s'achète ses pistolets le dimanche matin", expliquait Duco Sickinghe, il y a dix ans. Cela partait en effet comme des petits... pains. Ces rentrées récurrentes de 50 à 60 euros par mois ont fait grandir Telenet. Encore aujourd'hui du reste. Le bénéfice ne sera toutefois plus investi en Flandre, mais au Colorado. La Flandre n'a qu'à s'en prendre à elle-même. L'argent se gagne au départ d'une vision. Il est donc temps d'élaborer une nouvelle vision à long terme, comme 'Vlaanderen-Europa 2022' par exemple, sous peine que la région se transforme en musée comme In Flanders Fields....

En savoir plus sur:

Nos partenaires