Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée
02927492014-01-15 13:40:412014-09-25 19:38:432014-01-15 13:40:40DataNewsPas de parutionNormalArticlePieterjan VanleemputtenPar Pieterjan VanleemputtenActualitéLeVif DataNews

Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée

Avec Neo, Xylos entend distinguer de manière plus évidente ses activités d'e-learning de ses services ICT.

autohttp://datanews.levif.be/ict/actualite/xylos-lance-l-e-learning-sous-une-marque-separee/article-normal-292749.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/xylos-lance-l-e-learning-sous-une-marque-separee/article-normal-292749.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/
Xylos lance l'e-learning sous une marque séparée

Avec Neo, Xylos entend distinguer de manière plus évidente ses activités d'e-learning de ses services ICT.

Xylos est surtout connue comme une entreprise ICT, mais elle propose depuis trois ans déjà des activités d'e-learning (e-apprentisage). Pour les mettre davantage en évidence, l'entreprise les présente à présent sous la nouvelle marque Neo.

L'équipe de Neo compte actuellement sept personnes. "Mais le but est de doubler ces effectifs en 2014", déclare Luc Denayer, managing director de Xylos. La business unit est dirigée par Peter Coppens, alors que Wim Van Borm est responsable de tout ce qui a trait à l'e-learning chez Xylos.

La nouvelle entreprise développera l'e-learning sur base de l'expertise présente chez le client. En outre, elle offrira aussi la plate-forme baptisée LMS (Learning Management System).

A l'entendre, Neo a analysé le marché belge et entend se distinguer en proposant une meilleure expérience aux élèves, ce qui devrait aussi les motiver à utiliser le service. "Le contenu est déterminé par la connaissance et l'expérience de nos consultants, en concertation avec nos clients. Il en résulte que nos cours sont parfaitement adaptés à leurs besoins", conclut Peter Coppens.

625vanleemputten-pieterjanRédacteur de Data NewsVanleemputtenPieterjanreporter/assets/231/avatar_118557.jpgpieterjan.vanleemputten@datanews.behttps://twitter.com/Pieterjanvlhttp://www.linkedin.com/in/pieterjanvl<p>Pieterjan Vanleemputten est rédacteur de Data News.</p>http://datanews.levif.be/ict/auteurs/pieterjan-vanleemputten-625.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/pieterjan-vanleemputten-625.htmlNEOe-learning Xylos
Inia passe entièrement entre les mains de Xylos
Inia passe entièrement entre les mains de Xylos
Inia passe entièrement entre les mains de Xylos
Inia passe entièrement entre les mains de Xylos
02911572013-09-27 12:03:402014-09-25 19:28:072013-09-27 12:03:39DataNewsPas de parutionNormalArticlePieterjan VanleemputtenPar Pieterjan VanleemputtenActualitéLeVif DataNews

Inia passe entièrement entre les mains de Xylos

Xylos prend complètement possession d'Inia. Securelink vend sa participation dans la co-entreprise.

autohttp://datanews.levif.be/ict/actualite/inia-passe-entierement-entre-les-mains-de-xylos/article-normal-291157.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/inia-passe-entierement-entre-les-mains-de-xylos/article-normal-291157.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/

Xylos prend complètement possession d'Inia. Securelink vend sa participation dans la co-entreprise.

Inia a été fondée début 2008 et s'est spécialisée dans les communications unifiées. Xylos détenait 45 pour cent de l'entreprise. A présent, celle-ci entend se profiler sur le marché des systèmes de communication intégrés et se concentrer sur ce qu'on appelle le Nouveau Travail.

Le fait qu'Inia ne passe pas dans l'escarcelle de Securelink, c'est, selon Xylos, parce que la gamme de services de la co-entreprise est plus proche de celle de Xylos. "En faisant d'Inia une marque de Xylos, les clients comprendront mieux qu'ils peuvent s'adresser à nous aussi pour la communication intégrée", déclare Luk Denayer, directeur général de Xylos.

Malgré ce rachat, Inia continuera d'exister en tant qu'entreprise séparée. Son PDG, Dieter Vandenberghe, qui la dirige depuis sa création, restera à son poste. "Nous allons plus que jamais miser sur des projets d'intégration en vue de supporter de manière optimale le Nouveau Travail chez nos clients", affirme Vandenberghe.

Pour ses systèmes de communication, Inia exploite de la technologie de Microsoft, Mitel et Polycom. Parmi les clients connus de l'entreprise, citons Brussels Airlines, Concentra et la Vlaamse Milieumaatschappij. Le montant du rachat des actions d'Inia par Xylos n'a pas été précisé.

625vanleemputten-pieterjanRédacteur de Data NewsVanleemputtenPieterjanreporter/assets/231/avatar_118557.jpgpieterjan.vanleemputten@datanews.behttps://twitter.com/Pieterjanvlhttp://www.linkedin.com/in/pieterjanvl<p>Pieterjan Vanleemputten est rédacteur de Data News.</p>http://datanews.levif.be/ict/auteurs/pieterjan-vanleemputten-625.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/pieterjan-vanleemputten-625.htmlXylosIniaSecureLink
Forte croissance chez Xylos
02773692010-06-04 13:56:172014-09-26 15:31:252010-06-04 13:56:16DataNewsPas de parutionNormalArticleFrederik TibauPar Frederik TibauActualitéLeVif DataNews

Forte croissance chez Xylos

L'entreprise a racheté le solde des actions de son homologue Smart@xs.

autohttp://datanews.levif.be/ict/actualite/forte-croissance-chez-xylos/article-normal-277369.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/forte-croissance-chez-xylos/article-normal-277369.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/

Le spécialiste des formations et des services IT Xylos a enregistré au cours de son exercice 2009-2010 une croissance de son chiffre d'affaires de 16 pour cent à 25 millions d'euros. L'entreprise a aussi racheté le solde des actions de son homologue Smart@xs t.

Le résultat d'exploitation Xylos s'est établi à 1,9 million d'euros. Ce sont les services d'intégration de systèmes, dont la virtualisation de serveurs et d'ordinateurs de bureau, ainsi que l'IT lifecycle management, qui ont connu la plus forte hausse avec plus de 20 pour cent. Voilà qui ne manque pas d'étonner, dans la mesure où de nombreuses entreprises IT doivent à cause de la crise faire face à un recul de leurs investissements.

"L'avantage que nous avons, c'est que les domaines dans lesquels nous opérons, font tous partie du top cinq du CIO", déclare Luc Denayer, directeur général de Xylos, en guise d'explication. "Et les projets de migration dans le sillage de Windows 7 ont eux aussi stimulé ce volet de nos activités. A propos de Windows 7, nous avons du reste encore pas mal de projets intéressants en attente."

Xylos a également acquis le solde des actions de son homologie plus modeste Smart@xs, une petite entreprise belge spécialisée dans les solutions de portail pour la vente et le marketing sur base de Microsoft Dynamics CRM.

En 2008 déjà, Denayer avait pris une participation majoritaire de 60 pour cent dans Smart@xs. Aujourd'hui, la reprise complète est donc une réalité. "Outre Sharepoint, nous pouvons désormais aussi proposer du CRM dans notre pack de formations", ajoute encore le directeur. "Tout cela fait que nous pouvons offrir une véritable solution 'bout à bout' à nos clients."

551tibau-frederikest rédacteur chez Data News.TibauFrederikreporter/assets/231/avatar_118529.jpgfrederik.tibau@datanews.behttps://twitter.com/frederiktibauhttp://be.linkedin.com/in/frederiktibau<Para>Frederik Tibau est rédacteur de Data News.</Para>http://datanews.levif.be/ict/auteurs/frederik-tibau-551.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/frederik-tibau-551.htmlXylosSmart@xs
02966772010-03-12 10:50:002014-09-26 14:49:462010-03-12 10:49:59DataNewsPas de parutionNormalArticleActualitéLeVif DataNews

Xylos héberge les données d'Alost

L'intégrateur de systèmes Xylos va construire deux centres de données redondants pour la ville d'Alost. Voilà qui entame la dernière phase d'une rénovation à grande échelle de l'infrastructure IT.

autohttp://datanews.levif.be/ict/actualite/xylos-heberge-les-donnees-d-alost/article-normal-296677.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/xylos-heberge-les-donnees-d-alost/article-normal-296677.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/

L'intégrateur de systèmes Xylos va construire deux centres de données redondants pour la ville d'Alost. Voilà qui entame la dernière phase d'une rénovation à grande échelle de l'infrastructure IT.

Il y a des années, Fabricom avait déjà déployé un réseau à fibre optique reliant entre eux les principaux services de la ville disséminés sur 30 sites. La commutation et la sécurité furent abordées dans une phase suivante. Place donc à présent aux centres de données qui devront héberger toutes les données des différents services communaux, à l'exception du CPAS et de la police.

Dans le cadre de la procédure d'adjudication, 4 candidatures avaient été retenues sur les 11 en lice: Cevi, Dell, Econocom et Xylos. En septembre 2008 (!), RealDolmen s'y était encore ajoutée. En fin de compte, Cevi et Dell ont uni leurs forces, et Econocom a renoncé. Au terme d'une nouvelle procédure de sélection, c'est Xylos qui décrocha le contrat d'une valeur d'1,2 million EUR sur 5 ans. Selon Kurt Schelfhout, responsable IT à la ville d'Alost, la solution globale présentée par Xylos s'est avéré être la plus avantageuse sur le plan économique, mais aussi la meilleure au niveau de la qualité. Le matériel (serveurs et équipement SAN) sera fourni par HP. La mise en oeuvre proprement dite aura lieu au cours de la troisième semaine de mars. Tout devrait être opérationnel pour les vacances d'été.

Le dossier a subi pas mal de retard pour plusieurs raisons. Ainsi, la procédure a déjà été complètement stoppée, parce que la classe politique locale avait décidé de ne pas reprendre la surveillance par caméras dans le cahier des charges. Ensuite, c'est Dell qui contesta l'attribution du contrat à Xylos, d'où un nouveau retard de six mois.

contratXylos