Un premier cas de 'WhatsAppitite' recensé

Un premier cas de 'WhatsAppitite' recensé

En Espagne, l'on a diagnostiqué un cas de 'WhatsAppitite' chez une femme de 34 ans. Elle souffrait d'une douleur chronique aux poignets après s'être livrée à du 'WhatsApp' sur son smartphone durant six heures au moins sans interruption.