Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre
05486332016-09-09 09:36:252016-09-09 09:36:25DataNewsPas de parutionNormalArticleActualitéLeVif DataNews

Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre

Les abonnements de streaming musical ont connu une croissance de 82% au premier semestre en Belgique, atteignant un chiffre d'affaires de 17,9 millions d'euros, se félicite vendredi la fédération sectorielle Bea Music. Les ventes de musique ont, elles, augmenté de 6,5% durant cette période. Autres constats, le vinyle connaît une nouvelle croissance tandis que le CD reste le support le plus populaire.

yesPieterjan Vanleemputten2016-09-09 09:38:19http://datanews.levif.be/ict/actualite/tres-forte-croissance-des-abonnements-de-streaming-musical-au-premier-semestre/article-normal-548633.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/tres-forte-croissance-des-abonnements-de-streaming-musical-au-premier-semestre/article-normal-548633.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/
Très forte croissance des abonnements de streaming musical au premier semestre

Le streaming premium ou payant se fait via des abonnements proposés par des plateformes comme Apple Music, Deezer et Spotify. Il dépasse définitivement les ventes de téléchargements, qui atteignent un chiffre d'affaires de 7,9 millions d'euros au premier semestre, constate en outre Bea Music.

Malgré une baisse dans ses chiffres, la vente de CD représente toujours la plus grande part des revenus avec près de 24 millions d'euros (45%) durant les six premiers mois de l'année. Le vinyle croît de 28,4%, pour un chiffre d'affaires de 2,43 millions d'euros, et représente 5% des ventes musicales.

"Le streaming premium commence donc chez nous aussi sa progression et deviendra finalement plus important que les ventes de CD", prédit Olivier Maeterlinck, directeur de Bea (Belgian entertainment association).

C'est la seconde année consécutive que le marché de la musique connaît une croissance de plus de 5%.

Selon les chiffres de Gfk et de l'Ultratop, au premier semestre, l'album le plus vendu en Fédération Wallonie-Bruxelles était celui de Renaud (Renaud), suivi d'Alice On The Roof (Higher) et de Kendji Girac (Ensemble). (Belga)

Olivier MaeterlinckRenaudBelgiqueWallonie-BruxellesBea MusicApple Music
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération
02888572013-04-25 09:03:082014-09-25 19:11:262013-04-25 09:03:07DataNewsPas de parutionNormalArticleLa rédaction de Data NewsPar La rédaction de Data NewsActualitéLeVif DataNews

La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération

La mise aux enchères des hautes fréquences radio 800 mégahertz (MHz) rapportera au moins 360 millions d'euros, dont quelque 43 millions pour la Flandre et près de 30 millions pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, a-t-on appris mercredi à l'issue d'un comité de concertation.

autohttp://datanews.levif.be/ict/actualite/la-vente-des-frequences-radio-800-mhz-rapportera-pres-de-30-millions-a-la-federation/article-normal-288857.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/la-vente-des-frequences-radio-800-mhz-rapportera-pres-de-30-millions-a-la-federation/article-normal-288857.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/
La vente des fréquences radio 800 MHz rapportera près de 30 millions à la Fédération

C'est le fédéral qui est compétent pour l'organisation de cette vente aux enchères, dont les Communautés, en charge de l'audiovisuel, recevront aussi une part de gâteau.

La mise aux enchères ne démarrera pas en dessous de 360 millions d'euros, dont 80% iront au fédéral et 20% (72 millions d'euros) aux Communautés, a convenu le comité de concertation entre gouvernements fédéral et fédérés. Sur ces 72 millions, la clé de répartition traditionnelle 60-40 en laisserait donc 42,2 millions à la Flandre et 28,8 millions à la Fédération, a-t-on confirmé à diverses sources.

Dans le cas - très probable vu l'intérêt commercial - d'une vente à un montant dépassant les 360 millions (on évoque çà et là 500 millions d'euros), le gain supplémentaire serait réparti à 50-50 entre le fédéral et les Communautés, et là encore devrait prévaloir la clé 60-40 entre la Flandre et la Fédération francophone. Ces fréquences, libérées en grande partie par la réduction de la

télévision analogique hertzienne au profit de la télévision numérique (TNT), doivent selon la Commission européenne être réservées aux opérateurs de téléphonie mobile, qui en sont friands pour développer l'internet mobile à haut débit (4G). (Belga)

611data-news-la-redaction-deData NewsLa rédaction dereporterhttp://datanews.levif.be/ict/auteurs/la-redaction-de-data-news-611.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/la-redaction-de-data-news-611.htmlWallonie-Bruxelles4GTelecom fréquence 800 mhzflaandere
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014
02817912011-11-25 11:02:532014-09-25 18:25:542011-11-25 11:02:52DataNewsPas de parutionNormalArticleOlivier FabesPar Olivier FabesActualitéLeVif DataNews

La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014

Le projet de Banque Carrefour Wallonie-Bruxelles a été officiellement avalisé hier par les gouvernements de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Finalement, la Région bruxelloise ne participe pas au projet à ce stade. On en sait un peu plus sur le planning.

autohttp://datanews.levif.be/ict/actualite/la-banque-carrefour-francophone-operationnelle-en-2014/article-normal-281791.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/actualite/la-banque-carrefour-francophone-operationnelle-en-2014/article-normal-281791.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/
La Banque Carrefour 'francophone' opérationnelle en 2014

Le projet de Banque Carrefour Wallonie-Bruxelles a été officiellement avalisé hier par les gouvernements de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Finalement, la Région bruxelloise ne participe pas au projet à ce stade. On en sait un peu plus sur le planning.

Nous rappelions avant-hier les objectifs de cette Banque Carrefour 'francophone'. Hier en conférence de presse, Rudi Demotte, Ministre-Président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a rappelé que cette banque d'échange de données et de sources authentiques devait constituer un important outil de réduction des charges administratives. La Wallonie s'est engagée à réduire celles-ci de 25% d'ici fin 2012.

Contrairement au but initial, la Région bruxelloise ne s'associe pas (pour l'instant) à la plate-forme dont le nom officiel est désormais "Banque Carrefour des Echanges de données".

Un opérateur indépendant Sa mise en fonction est attendue pour 2014. Le projet est pour l'instant coordonné par la cellule Easi-Wal, qui va mettre en place dans les prochaines semaines une cellule "partage de données" pour laquelle 4 personnes vont être engagées. Easi-Wal travaille pour les développements techniques avec les centres informatiques DETIC (Région wallonne) et ETNIC (Fédération Wallonie-Bruxelles). Dans un deuxième temps, en 2013, cette cellule temporaire attachée à Easi-Wal sera dissoute pour créer un opérateur, indépendant de l'administration et extérieur à Easi-Wal, qui gèrera la nouvelle Banque carrefour. "C'était une exigence de la Commission de protection de la vie privée," nous explique Béatrice van Bastelaer, commissaire d'Easi-Wal.

Le budget initial pour 2012, attaché au Plan Marshall wallon, est estimé à 1 million d'euros. Il sera réévalué fin 2012 en fonction du travail préparatoire réalisé par Easi-wal. Disant avoir tiré les leçons des expériences similaires au niveau fédéral, le gouvernement wallon est décidé à éviter les écueils budgétaires autant que techniques en procédant pas à pas. "Il s'agit d'un projet ambitieux et délicat que nous préparons depuis un an," ajoute Béatrice van Bastelaer, selon qui le principal défi va être d'instaurer dans des administrations régionales hétéroclites une discipline méthodologique permettant le partage d'informations standardisées. La plate-forme wallonne sera assez semblable à Magda en Flandre. La coopération entre les équipes 'e-gov' du nord et du sud du pays serait d'ailleurs excellente, ce qui est plutôt rassurant dans le contexte politique actuel.

571fabes-olivierFabesOlivierreporterhttp://datanews.levif.be/ict/auteurs/olivier-fabes-571.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/olivier-fabes-571.htmlWallonie-BruxellesBanque-carrefour