Test du nouvel ordinateur à voter et de la procédure à suivre

Test du nouvel ordinateur à voter et de la procédure à suivre

L'électeur qui votera le dimanche 14 octobre prochain, trouvera dans 151 villes et communes du pays un nouvel ordinateur à voter. Quelques exemplaires ont été installés en maints endroits pour vous permettre de vous exercer. Nous avons effectué le test et avons suivi les manipulations de quelques centaines de personnes.


Les nouveaux ordinateurs à voter avec logiciel quasi sans bug sont là

Les nouveaux ordinateurs à voter avec logiciel quasi sans bug sont là

Toutes les communes flamandes qui voteront par voie électronique le 14 octobre prochain, ont reçu le nouvel équipement. Voilà ce qu'annonce l'Agentschap voor Binnenlands Bestuur (agence pour la gouvernance intérieure) du gouvernement flamand. La version définitive du logiciel y sera installée la semaine prochaine.


'Le nouvelle procédure de vote, c'est le choix de la transparence'

'Le nouvelle procédure de vote, c'est le choix de la transparence'

"L'on peut comprendre les commentaires du Conseil d'Etat à propos du nouveau système de vote électronique. Mais c'est le prix à payer pour une transparence maximale pour le citoyen." Voilà ce que déclare Danny De Cock, chercheur post-doctorant à la KU Leuven et président du consortium des universités qui a réalisé l'étude BeVoting sur les systèmes de vote électroniques. L'adjudication pour le nouveau système de vote électronique est entièrement basée sur cette étude. Par souci de clarté, De Cock décrit une fois encore la nouvelle procédure de vote complète: "Quand vous irez voter, vous recevrez d'abord un jeton ('token') de vote.


Le Conseil d'Etat juge le nouveau système de vote électronique peu sûr

Le Conseil d'Etat juge le nouveau système de vote électronique peu sûr

Le Conseil d'Etat estime que le secret du scrutin n'est pas suffisamment garanti dans la nouvelle procédure de vote électronique. Voilà ce qu'on peut lire dans les journaux du groupe Corelio. Selon la nouvelle procédure, qui est débattue cette semaine au parlement flamand, les électeurs doivent d'abord voter électroniquement dans l'isoloir, avant de recevoir un bulletin de vote qu'ils doivent finalement scanner dans un scanner installé quelque part dans le local de vote. Ce n'est qu'alors que leur vote est jugé valable. L'électeur doit donc replier le bulletin de vote, le scanner, puis le déplier de nouveau.


Le gouvernement fédéral libère de l'argent pour les ordinateurs à voter

Le gouvernement fédéral libère de l'argent pour les ordinateurs à voter

Les communes flamandes qui disposaient déjà d'ordinateurs à voter dans le passé, mais aussi quelques villes plus grandes pourront certainement recourir aux nouveaux ordinateurs à voter de Smartmatic lors des prochaines élections communales en automne. oilà ce qu'a annoncé la VRT au terme du comité ministériel fédéral de vendredi passé et qui a été confirmé au cabinet du ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte. "Nous avons veillé à ce qu'il y ait un budget suffisant pour que les communes qui possédaient déjà des ordinateurs à voter, puissent les remplacer", a expliqué Els Bruggeman, porte-parole de Vande Lanotte. "Ce budget - 5 millions d'euros - est inférieur à ce qui avait été initialement convenu avec la Flandre et Bruxelles, mais la proportion de 80-20 est toujours respectée."


"Lundi, date butoir ultime pour la commande des ordinateurs à voter"

"Lundi, date butoir ultime pour la commande des ordinateurs à voter"

Si le gouvernement fédéral n'envoie pas d'ici lundi prochain son bon de commande pour les nouveaux ordinateurs à voter, l'on devra de nouveau voter en Flandre avec un crayon et du papier lors des prochaines élections communales du 14 octobre. Voilà ce qu'a déclaré le ministre flamand des affaires administratives Geert Bourgeois au Parlement flamand. Le gouvernement fédéral devrait réexaminer la question ce vendredi. L'année dernière, un accord de collaboration avait été trouvé à propos de l'introduction d'un nouveau système à voter électronique.


Retour à la case départ?

Retour à la case départ?

Comment est-ce possible en 2012? Allons-nous de nouveau utiliser le crayon et le papier pour voter en cette ère technologique?






Laissons à Jef Colruyt le soin de développer le système eVoting!

Laissons à Jef Colruyt le soin de développer le système eVoting!

Les choses ne s'arrangent apparemment pas au niveau du développement du système eVoting en Belgique: l'adjudicataire choisi n'arrive pas à finaliser son produit et ses concurrents promotionnent finement leur système abouti à l'échelle internationale.


Cela bouge chez les producteurs belges de systèmes à voter

Cela bouge chez les producteurs belges de systèmes à voter

Une borne à voter électronique en combinaison avec une preuve imprimée du vote, des urnes qui enregistrent automatiquement ce vote, un 'voting pen' (stylet à voter) intelligent, voire des solutions de votes sur internet: les acteurs belges qui durent à l'époque s'avouer vaincus face au consortium Smartmatic-Steria dans la sélection du nouveau système à voter électronique au niveau fédéral, bruxellois et flamand, ont présenté hier leurs solutions en la matière. Il s'agit en l'occurrence de Zetes, d'Arco, de Skillteam, filiale d'IBM, et d'IBM Belgique elle-même.


Nouveau système à voter: de grands points d'interrogation

Nouveau système à voter: de grands points d'interrogation

Il semble très douteux que les élections communales de l'année prochaine se déroulent avec un nouveau système de vote électronique. Le groupe Smartmatic-Steria, qui avait décroché fin de l'année dernière l'appel d'offres en vue de fournir un prototype opérationnel d'un nouveau système de vote électronique, n'y est encore et toujours pas arrivé. En raison de ce retard, ces entreprises risquent dès à présent de se voir infliger une amende monstre. En outre, d'autres entreprises se manifestent.