Le droit à l'oubli: 'Les habits neufs de l'empereur'?

Koen Maris - Chaque fois que j'assiste à une présentation sur le GDPR, alias le General Data Protection Regulation (règlement général sur la protection des données) qui entend garantir plus de confidentialité au consommateur, j'ai la même indéfinissable sensation que celle qu'a dû ressentir le petit garçon en voyant parader devant lui l'empereur 'dans ses nouveaux habits': personne d'autre ne voit-il donc qu'il est nu? Ce qu'on pourrait traduire en termes GDPR par: personne ne se rend-il compte que le droit à l'oubli est vraiment une grande illusion?