Van Quickenborne et Proximus en conflit

Van Quickenborne et Proximus en conflit

Le ministre des télécommunications Vincent Van Quickenborne estime que l'opérateur de téléphonie mobile Proximus doit dédommager ses clients pour 'le service médiocre' lié aux problèmes survenus avec le réseau à l'étranger. C'est ce qu'a indiqué le ministre au quotidien Het Laatste Nieuws. Belgacom fait toutefois la sourde oreille. Proximus a connu ce samedi des problèmes de saturation avec le réseau à l'étranger.