Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros
05184652016-06-30 11:34:082016-06-30 11:34:09DataNewsPas de parutionNormalArticleFrederik TibauPar Frederik TibauICTActualitéStart-upsLeVif DataNews

Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros

Awingu récolte un investissement supplémentaire de 2,65 millions d'euros auprès de quelques-uns de ses actionnaires de référence. La start-up belge est spécialisée dans le software 'workspace aggregator' et collabore étroitement avec des entreprises telles Microsoft.

yesFrederik Tibau2016-06-30 11:34:30http://datanews.levif.be/ict/awingu-recueille-encore-2-65-millions-d-euros/article-normal-518465.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/awingu-recueille-encore-2-65-millions-d-euros/article-normal-518465.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/http://m.datanews.levif.be/ict/http://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/http://datanews.levif.be/ict/start-ups/http://m.datanews.levif.be/ict/start-ups/
Awingu recueille encore 2,65 millions d'euros

Avec cette nouvelle injection financière, Awingu entend surtout poursuivre son expansion internationale et développer davantage encore sa stratégie de croissance. La phase d'investissement a été dirigée par les actionnaires de référence Michel Akkermans (via la S.A. Pamica) et Proximus.

Avec la plate-forme 'cloud' virtuelle d'Awingu, les entreprises peuvent faire tourner quasiment toutes leurs anciennes applications professionnelles (des applications héritées aux applications AS/400 résidentes) via un navigateur web sur les tablettes et smartphones. La seule condition est que ce navigateur web supporte HTML 5.

La grande différence avec les applications de concurrents connus comme Citrix et VMware, c'est qu'avec Awingu, il ne faut rien installer sur les appareils: aucun agent local n'est requis et aucun VPN. Le logiciel exploite une connexion avec le serveur d'authentification du client, avec les serveurs d'applications et avec les serveurs de fichiers. Il ne faut donc rien modifier dans le 'backend'.

Awingu a été fondée en 2011 par l'entrepreneur en série Kristof De Spiegeleer, mais ce n'est qu'après avoir engagé Walter Van Uytven au poste de CEO et Michel Akkermans (ex-Clear2Pay) à la fonction de président en 2014 que la start-up a vraiment passé la vitesse supérieure.

Aujourd'hui, Awingu collabore avec des partenaires internationaux tels Microsoft, HP Enterprise, Google et IBM. Depuis sa création, la petite entreprise a déjà recueilli 18 millions d'euros notamment auprès du fonds de capital-risque Hummingbird Ventures, de PMV, de Proximus et de Michel Akkermans. Il y a quelques mois, l'équipe de Van Uytven et consorts a été élue 'Start-up de l'année' aux Data News Awards.

Accès sécurisé

"La stratégie innovante de Proximus repose sur de solides partenariats avec des entreprises novatrices comme Awingu", indique Dominique Leroy, CEO de Proximus, comme pour louer la start-up. "Grâce à la plate-forme 'cloud' virtuelle d'Awingu, les collaborateurs des entreprises clientes de Proximus disposent partout, à tout moment et sur chaque appareil d'un accès sécurisé à leurs applications et documents professionnels. Voilà qui leur permet de collaborer de manière plus efficiente et fluide avec leurs collègues."

L'entrepreneur en série et président d'Awingu, Michel Akkermans, croit fermement dans sa stratégie de croissance expansive: "Notre entreprise dispose d'une technologie particulièrement conviviale et d'une solide organisation, avec en plus une très grande expérience et pas mal de talent."

551tibau-frederikest rédacteur chez Data News.TibauFrederikreporter/assets/231/avatar_118529.jpgfrederik.tibau@datanews.behttps://twitter.com/frederiktibauhttp://be.linkedin.com/in/frederiktibau<Para>Frederik Tibau est rédacteur de Data News.</Para>http://datanews.levif.be/ict/auteurs/frederik-tibau-551.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/frederik-tibau-551.htmlAwinguMichel AkkermansWalter Van UytvenMicrosoftProximusStartup
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes
04989632016-05-10 13:13:462016-05-10 13:13:46DataNewsPas de parutionNormalArticleFrederik TibauPar Frederik TibauICTActualitéStart-upsLeVif DataNews

50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes

Le gouvernement flamand libère encore 50 millions d'euros pour le fonds ARKimedes II. "Avec cette augmentation de capital, nous misons sur les entreprises sorties de la phase de start-up et qui veulent à présent s'étendre au niveau international", déclare le ministre flamand du travail, de l'économie et de l'innovation Philippe Muyters (N-VA).

yesFrederik Tibau2016-05-10 13:14:13http://datanews.levif.be/ict/50-millions-d-euros-en-plus-pour-les-scale-ups-flamandes/article-normal-498963.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/50-millions-d-euros-en-plus-pour-les-scale-ups-flamandes/article-normal-498963.htmlhttp://datanews.levif.be/ict/http://m.datanews.levif.be/ict/http://datanews.levif.be/ict/actualite/http://m.datanews.levif.be/ict/actualite/http://datanews.levif.be/ict/start-ups/http://m.datanews.levif.be/ict/start-ups/
50 millions d'euros en plus pour les 'scale-ups' flamandes

ARKimedes dépend de la société d'investissement flamande PMV et co-investit avec différents fonds (ARKIV) dans de petites entreprises prometteuses. Le fonds est conçu pour fonctionner comme un levier mobilisateur d'investissements privés et disposera après cette augmentation de capital de 210 millions d'euros à injecter dans les fonds ARKIV, où pour chaque euro d'argent public, un euro d'apport privé au minimum devra être généré.

"Le gouvernement flamand tente d'enraciner les activités économiques et l'emploi en Flandre", suggère Philippe Muyters (N-VA). "D'une enquête de l'OCDE, il apparaît que la croissance future en matière d'emplois dépendra en grande partie de la puissance de nos entreprises."

"Avec cette augmentation de capital, nous misons sur les entreprises issues de la phase de start-up et qui veulent à présent s'étendre à l'international. Dans les années à venir, elles seront un grand fournisseur d'emplois. Avec nos fonds ARKimedes, nous voulons donc les atteindre et les enraciner."

La croissance internationale a généralement un besoin de capital de l'ordre de 10 à 20 millions d'euros, mais le plafond précédent d'1,5 million d'euros avait rendu inaccessibles pas mal d'investissements intéressants pour ARKimedes. Il en résulta que les entreprises flamandes en croissance n'avaient souvent aucune autre alternative que d'opter pour un investisseur international.

La suppression de ce plafond, la possibilité de réinvestir et la nouvelle augmentation de capital indiquent clairement que l'idée de Muyters est de miser davantage sur les entreprises en croissance.

Applaudissements sur la ligne de touche

"La Flandre déborde de créativité et de talent, mais pour pouvoir profiter au maximum de ce pool d'innovation, il convient de soutenir les entreprises durant leur phase critique de progression", explique le spécialiste des start-ups Omar Mohout de Sirrus.

"Cela va de pair avec un accès aisé à du capital de croissance, et c'est précisément ce que le gouvernement flamand envisage avec ces moyens supplémentaires: financer les entreprises en croissance ayant un modèle commercial démontré, qui méritent plus que des applaudissements sur la ligne de touche. Je suis curieux de connaître l'impact de cette initiative sur notre écosystème, et de voir comment PMV va utiliser ces moyens supplémentaires."

Par ailleurs, durant le premier trimestre de 2016, l'on a observé aussi en France (Bpifance) et en Allemagne (High-Tech Gründerfonds) des fonds très actifs financés par les pouvoirs publics en vue de combler le fameux 'serie A-gap' à la nécessité la plus élevée. En Belgique, PMV est le fonds de capitalisation le plus actif.

551tibau-frederikest rédacteur chez Data News.TibauFrederikreporter/assets/231/avatar_118529.jpgfrederik.tibau@datanews.behttps://twitter.com/frederiktibauhttp://be.linkedin.com/in/frederiktibau<Para>Frederik Tibau est rédacteur de Data News.</Para>http://datanews.levif.be/ict/auteurs/frederik-tibau-551.htmlhttp://m.datanews.levif.be/ict/auteurs/frederik-tibau-551.htmlStartupPMVscale-up