Incident de sécurité : mieux vaut prévenir que guérir

Incident de sécurité : mieux vaut prévenir que guérir

La sécurité ICT est l'une des grandes questions du moment. Les communiqués de presse annonçant des piratages de fichiers client, des détournements de sites web et des tentatives de chantage par le biais du ransomware sont monnaie courante. Les coûts d'un tel incident peuvent rapidement grimper en flèche. Pire encore : dans le contexte du futur RGPD, de telles crises peuvent également se solder par une amende sévère.

Le RGPD ne va pas sans un ordinateur portable sécurisé

Le RGPD ne va pas sans un ordinateur portable sécurisé

Le RGPD entrera en vigueur dans un peu plus de 6 mois. Il instaurera un cadre européen qui oblige les entreprises à se pencher sur la protection des données. Bien plus qu'une question de sécurité, il s'agit surtout de gérer les risques. Et comme tout le monde le sait, le plus grand risque n'est autre que l'être humain. Une approche pragmatique du RGPD implique donc en grande partie l'utilisateur final et la manière dont il traite les données.

Le RGPD exige une nouvelle approche de la sécurité ICT

Le RGPD exige une nouvelle approche de la sécurité ICT

Assumer la responsabilité sur les données personnelles gérées par une entreprise : tel est le concept de base de la nouvelle législation sur la vie privée de l'Union européenne. Mais les entreprises seront-elles prêtes ?

Les défis de 2017

Les défis de 2017

Au cours des 12 derniers mois également, la technologie s'est faite encore plus omniprésente. Mais les nouveaux défis impliquent également de nouvelles questions auxquelles le directeur IT devra trouver des réponses.

L'Europe plus stricte sur la protection des données

L'Europe plus stricte sur la protection des données

L'UE a décidé de sévir contre les abus de données. Tout qui collecte des données personnelles et ne se protège pas correctement contre les pertes s'expose à des amendes sévères. A quoi faut-il veiller et comment se prémunir?