Avalanche de plaintes contre des "répéteurs GSM" placés illégalement

Avalanche de plaintes contre des "répéteurs GSM" placés illégalement

L'IBPT a observé ces dernières semaines une hausse sensible du nombre de plaintes contre des appareils visant à renforcer la réception du signal GSM ou UMTS, également appelés "répéteurs". C'est la raison pour laquelle l'organisme de contrôle télécom a décidé de mettre les points sur les "i" dans un communiqué. Les répéteurs "répètent" la (les) fréquence(s) GSM ou UMTS: ils retransmettent le signal reçu après amplification. Les appareils sont disponibles de façon libre et légale dans le commerce, pour autant qu'ils portent le marquage CE légal adapté. Le prix, qui dépend souvent des spécifications de l'appareil, varie entre 250 et 2500 euros.