Les robots boursiers s'emballent

Les robots boursiers s'emballent

L'entreprise de recherche boursière Nanex explique que le nombre de transactions robotisées croît terriblement. Les récentes péripéties de l'entreprise Knight Capital Group à la Bourse de New York Stock Exchange braquent les feux de la rampe sur la progression et les dangers des transactions commandées par ordinateur. Aujourd'hui, tant la demande que l'offre au sein de nombreuses Bourses sont définies par des logiciels, d''algoritmic trading' en l'occurrence, qui exécutent des transactions en continu et à une très haute fréquence ('high frequency trading'). Si la qualité des algorithmes décisionnels laisse à désirer, cela peut générer des problèmes boursiers, du fait que l'expertise humaine ne peut intervenir suffisamment rapidement.