Requiem pour un terminal passif

Requiem pour un terminal passif

Les débuts de ma carrière professionnelle, au milieu des années '80, ont été entièrement placés sous le signe du Vidéotex. J'ai fait mes premières armes dans un service d'actualités qui diffusait des nouvelles via vidéotext à une septantaine de radios locales.