L'entreprise de Michel De Coster suspectée de contrefaçon

L'entreprise de Michel De Coster suspectée de contrefaçon

Il y a un an, Michel De Coster annonçait qu'il avait de 'l'or entre les mains'. Mais le démarrage sur les chapeaux de roue d'Airborne n'a provisoirement pas été suivi d'effets. Qui plus est, l'entreprise de l'ex-patron de Belgacom est à présent suspectée de contrefaçon, d'abus de biens sociaux et de pratiques déloyales sur le marché. Fin 2010, De Coster évoquait dans De Tijd sa nouvelle entreprise Airborne, une plate-forme de développement d'applications mobiles pour smartphones. Il s'était associé à cette fin avec un Belge et un Indien. Ce dernier se chargeait du développement de la plate-forme en Inde.


Le parachute doré de Michel De Coster se montait à près d'1 million d'euros

Le parachute doré de Michel De Coster se montait à près d'1 million d'euros

Les salaires des sept membres de la direction du géant télécom Belgacom ont augmenté de 24,4 pour cent l'année dernière. L'on atteint même 36 pour cent, si l'on y inclut le royal parachute doré de Michel De Coster. Voilà ce qui ressort du rapport annuel de Belgacom. Les sept directeurs de Belgacom ont empoché l'an dernier 11,3 millions d'euros en tout. Ce montant inclut aussi la prime de départ reçue par Michel De Coster, à savoir pas moins de 984.886 euros. Didier Bellens, CEO de Belgacom, a reçu une rémunération brute de 2,56 millions d'euros (2,23 millions hors cotisation sociale patronale).


Michel De Coster crée Airborne

Michel De Coster crée Airborne

Michel De Coster, jusqu'il y a peu directeur de la division 'enterprise' chez Belgacom, fonde la start-up Airborne. Il s'agit d'une plate-forme de développement d'applications mobiles pour téléphones intelligents (smartphones) tels l'iPhone ou le Blackberry. La plate-forme Airborne appartient à quatre Indiens qui rejoignent la nouvelle entreprise, de même d'ailleurs que deux autres associés belges. La demande de brevet est encore en cours. Voilà ce qu'on pouvait lire ce week-end dans le journal De Tijd. Michel De Coster se targue du fait que le concept est révolutionnaire: "Je pense que j'ai pour la première fois de l'or entre les mains. The next big thing."


Michel De Coster chez Escaux

Michel De Coster chez Escaux

Michel De Coster va aider le fournisseur VoIP wavrien Escaux dans le cadre de son expansion internationale. Jusqu'à cet été, De Coster était responsable de la division 'enterprise' chez Belgacom. Pour Escaux, l'arrivée de Michel De Coster s'avère très importante. De Coster possède en effet une énorme expérience dans le secteur télécom, une expérience acquise notamment chez Colt, BT et Belgacom. Il a par ailleurs entamé sa carrière chez le fournisseur PABX Telenorma/Bosch Telecom, absorbé ultérieurement par Avaya. Début août, De Coster quittait Belgacom 'd'un commun accord'.


Michel De Coster quitte Belgacom

Michel De Coster quitte Belgacom

Michel De Coster, actuellement executive vice president enterprise business unit chez Belgacom, quittera l'entreprise à la fin de ce mois. Michel De Coster, qui "a décidé de donner un nouveau tournant à sa carrière", sera provisoirement remplacé par Scott Alcott, en attendant l'engagement d'un successeur. De Coster - que nous n'avons pas encore réussi à joindre pour obtenir ses commentaires - n'a pas dévoilé ce que sera ce "nouveau tournant".