HP licencie encore 30.000 personnes

HP licencie encore 30.000 personnes

Suite à la toute prochaine scission de Hewlett-Packard, l'entreprise supprime de nouveau des dizaines de milliers d'emplois. Une restructuration qui, selon sa CEO Meg Whitman, ne sera pas la dernière.



La directrice de HP touche moins que prévu

La directrice de HP touche moins que prévu

En raison des résultats décevants enregistrés au cours de l'exercice 2012, la CEO de HP, Meg Whitman, reçoit trente pour cent de moins que le plus haut bonus possible. Ses rémunérations s'élèvent à un total de 15,4 millions de dollars.


Meg Whitman continue de croire en Autonomy

Meg Whitman continue de croire en Autonomy

Meg Whitman, la CEO de HP, a répété une fois encore qu'elle continuait de croire en Autonomy, en ses produits et en ses collaborateurs. Elle a aussi évoqué la position de liquidités de HP.


"HP regrouperait ses branches PC et imprimantes"

"HP regrouperait ses branches PC et imprimantes"

Selon des rumeurs non confirmées dans des médias américains, HP entendrait réunir son 'personal systems group' (PC) et son 'imaging & printing group' (imprimantes). Les deux divisions opèrent depuis des années en tant que 'business units' totalement indépendantes.


"HP ne veut pas devenir une entreprise de software"

"HP ne veut pas devenir une entreprise de software"

Meg Whitman, la fraîche émoulue CEO de HP, a fait pour la première fois son apparition lors de HP Discover à Vienne. Elle y a tenu un plaidoyer prudent en faveur de la stabilité chez HP.




Deux ex-top-managers de la Silicon Valley battues par des démocrates

Deux ex-top-managers de la Silicon Valley battues par des démocrates

Meg Whitman et Carly Fiorina, deux ex-top-managers de la Silicon Valley se présentant sous la bannière républicaine, n'ont pas réussi à vaincre leurs rivaux démocrates lors des élections intermédiaires américaines. Meg Whitman, ex-CEO d'eBay, s'est inclinée face au démocrate Jerry Brown, alors que Barbara Boxer a infligé une défaite à l'ex-CEO de HP, Carly Fiorina. La vague républicaine qui a submergé les Etats-Unis, hier, n'a pas franchi les chaînes montagneuses de Californie. Dans le Golden State, c'est en effet le démocrate Jerry Brown qui devient le nouveau gouverneur.