'Munich envisage de tourner le dos à Linux'

'Munich envisage de tourner le dos à Linux'

En 2004, la ville de Munich avait défrayé la chronique mondiale en renonçant purement et simplement aux logiciels de Microsoft. Les fonctionnaires munichois avaient dû migrer massivement vers Linux et OpenOffice. Jusqu'à présent, tout semblait se passer parfaitement, mais selon TechRepublic, un appel à en revenir à Windows et Office se fait entendre toujours plus fortement.