'Le trafic data multiplié par douze d'ici 2018'

'Le trafic data multiplié par douze d'ici 2018'

Dans les années à venir, le trafic mondial des données va croître d'un facteur douze et ce, en raison surtout de l'utilisation des smartphones et de la 4G. L'on doit cependant se poser la question de savoir si l'Europe suivra le mouvement.




La norme de rayonnement qui empêche le déploiement du 4G à Bruxelles

La norme de rayonnement qui empêche le déploiement du 4G à Bruxelles

Pour nos voisins du nord, il s'agit assurément d'une blague typiquement belge, mais le fait est pourtant que les normes de rayonnement établies par la Région Bruxelles-Capitale ne donnent quasiment aucune latitude aux opérateurs belges pour déployer le 4G. "Avec ces normes de rayonnement, il est quasiment impossible de déployer le 4G", déclare Frédérique Verbiest de Belgacom. Chez Mobistar, l'on tient le même discours négatif. L'opérateur souhaite lancer commercialement le 4G l'année prochaine en Belgique, mais se heurte au problème de Bruxelles. "Les normes de rayonnement actuelles à Bruxelles, les plus strictes au monde,....


Belgacom promet une offre 4G avant la fin de l'année

Belgacom promet une offre 4G avant la fin de l'année

Belgacom ouvrira cette année encore son réseau 4G à tous ses clients et lancera une offre commerciale. En attendant, le réseau-test 4G sera étendu à 5 nouvelles villes, à savoir Anvers, Gand, Louvain, Liège et Namur.


Option lance un modem USB LTE

Option lance un modem USB LTE

Option lance un modem USB LTE quadri-bande sous la marque "Beemo". Le fait que ce modem ne puisse pas encore être utilisé en Belgique, ne pose aucun problème. "LTE en est encore à ses balbutiements, mais si nous ne réagissons pas maintenant à cette tendance, l'on va croire que nous sommes en retard." Beemo offre une connectivité quadri-bande sur quatre fréquences, à savoir 800, 900, 1.800 et 2.600 MHz. Le modem USB est équipé d'un connecteur pour une antenne extérieure, qui permettra aux utilisateurs d'amplifier le signal dans les zones où l'intensité de celui-ci sera plus faible.


4G pour l'iPad 3

4G pour l'iPad 3

La prochaine version de l'iPad d'Apple supportera LTE.



Clearwire délaisse wimax

Clearwire délaisse wimax

Clearwire développe à présent un nouveau réseau sur base ...





ZTE va intensifier ses efforts en Belgique

ZTE va intensifier ses efforts en Belgique

L'entreprise chinoise ZTE qui dispose d'une filiale belge depuis l'an dernier, va déployer HSPA chez Base et organiser des tests LTE. ZTE et KPN ont présenté un programme de développement commun pour les réseaux en Allemagne et en Belgique, chez nous en l'occurrence Base. Cette annonce a été faite lors d'une conférence de presse tenue au Mobile World Congress. Par cette collaboration, KPN espère "pouvoir mettre à niveau vers LTE son équipement réseautique de manière flexible et rapide, dès que la demande sera présente". De son côté, Ericsson, qui a mis en oeuvre le réseau dorsal du réseau Base, n'a clairement pas l'intention de se laisser faire, comme l'a fait remarquer son country manager belge, Jean-Claude Geha.




Mobistar teste LTE et augmente la vitesse 3G

Mobistar teste LTE et augmente la vitesse 3G

Depuis le début de ce mois, Mobistar expérimente LTE, le successeur de la communication mobile 3G. Mais Mobistar annonce aussi que la vitesse 3G actuelle va être augmentée.Actuellement les vitesses de téléchargement et de chargement maximales du réseau 3G de Mobistar sont de 7,2 Mbit/s et 1,4 Mbit/s. Dès cet été, l'opérateur entend accroître la vitesse de téléchargement à 14,4 Mbit/s. Avant la fin de l'année, certaines grandes villes du pays pourront même bénéficier d'une vitesse de 28 Mbit/s (hsdpa+). A partir de 2011, ce sera au tour des autres régions d'en profiter. "Mobistar est le premier opérateur en Europe occidentale qui proposera 28 Mbit/s", déclare le CEO, Benoit Scheen. Par souci de clarté, il s'agit ici de vitesses théoriques. Dans la pratique, une connexion à 7,2 Mbit/s correspondra, selon le CEO, à une vitesse réelle comprise entre 3 et 4 Mbit/s. "L'augmentation des vitesses est désormais possible, parce que nous avons investi beaucoup ces deux dernières années dans l'extension du réseau de transmission sous-jacent", explique Scheen.