'Telenet et Voo risquent de perdre leur licence 3G'

'Telenet et Voo risquent de perdre leur licence 3G'

'On n'acquiert pas une licence mobile pour s'asseoir dessus. Le spectre 3G est une denrée rare qui s'utilise.' Le directeur de l'IBPT, Luc Hindryckx, est très clair: Telenet et Voo doivent déployer un réseau.


Les enchères des licences 4G rapportent 77,8 millions d'euros

Les enchères des licences 4G rapportent 77,8 millions d'euros

Quatre des cinq candidats ayant participé aux enchères se sont vu attribuer par l'IBPT une licence pour les services 4G mobiles. Il s'agit de Belgacom, KPN Group Belgium (Base), Mobistar et BUCD. En tout, les enchères ont rapporté 77,79 millions d'euros, soit un peu moins que l'objectif minimal de 80 millions d'euros. Les trois opérateurs belges existants ont chacun acquis des fréquences dans le spectre FDD, via lequel les services LTE (l'internet mobile ultrarapide) peuvent être proposés Belgacom obtient sa licence pour 20,2 millions d'euros, Mobistar pour 20 millions et KNP Group Belgium pour 15 millions. A partir de juillet de l'année prochaine, ces opérateurs pourront proposer des services LTE dans notre pays.


Début des enchères 4G

Début des enchères 4G

Les enchères pour les licences 4G belges démarrent aujourd'hui même avec, comme on le sait, 5 candidat inscrits.


Le candidat BUCD au 4G négocie avec 3Starsnet et Datang

Le candidat BUCD au 4G négocie avec 3Starsnet et Datang

BUCD, la SARL belge qui aspire à une licence 4G, tout comme quatre autres candidats, négocie avec le fournisseur VoIP belge 3Starsnet et avec le fournisseur chinois d'infrastructures Datang à propos du déploiement d'un réseau 4G dans notre pays. Cette information nous est confirmée par Filip Buerms, managing partner de BUCD: "Mais il est prématuré d'en tirer déjà des conclusions." Qui trouve-t-on en fait derrière l'appellation BUCD? Telle est la question qui est sur toutes les lèvres aujourd'hui.




Voo ne participera que pour un quart dans la licence mobile de Telenet

Voo ne participera que pour un quart dans la licence mobile de Telenet

Même si le titre de la S.A. qui a été la seule à émettre une offre sur la quatrième licence mobile - 'Telenet Tecteo Bidco S.A.' - peut laisser supposer le contraire, Telenet est aujourd'hui pourtant le seul actionnaire de cette entreprise. Voilà ce que nous apprend l'acte de création de la société en question dans le Moniteur et qui a été confirmé par Telenet même. A terme, Tecteo (active en Wallonie sous la marque Voo) y sera actionnaire à 26 pour cent. La construction contractuelle fait en sorte que "d'ici quelques semaines", Tecteo prendra une participation dans Telenet Tecteo Bidco S.A., nous explique Stefan Coenjaerts, porte-parole de Telenet.



La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable

La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable

La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable Le régulateur télécoms, l'IBPT, a déclaré recevable la candidature de Telenet-Tecteo (Voo) pour la quatrième licence GSM (3G). Voilà ce que vient d'annoncer officiellement l'IBPT et qui confirme donc la candidature commune des deux entreprises. Data News avait appris précédemment déjà de diverses sources fiables que Telenet et Voo formaient conjointement le seul candidat à la licence. "Il ne s'agit pour l'instant que de l'acceptation de notre candidature. Nous n'avons donc pas encore émis d'offre", insiste Stefan Coenjaerts, porte-parole de Telenet. "A présent, la poursuite du processus est du ressort de l'IBPT."



Telenet et Voo collaborent pour la quatrième licence GSM

Telenet et Voo collaborent pour la quatrième licence GSM

Telenet et Voo ont remis une candidature unique pour la quatrième licence GSM belge. Voilà ce qu'a appris Data News de diverses sources fiables, proches du dossier. C'est la première fois que les deux opérateurs télécoms belges s'unissent pour pouvoir lancer une offre mobile sur le marché. Outre Telenet et Voo, Vodafone, Numericable, le groupe de médias Vivendi et même China Mobile avaient été cités comme des candidats potentiels, mais il n'empêche qu'un seul dossier a été remis auprès de l'IBPT. L'appel aux candidats avait été lancé à la mi-mars et le délai pour la remise des candidatures était fixé à vendredi dernier. Le régulateur belge des services postaux et des télécommunications va à présent examiner de plus près la candidature.



La Belgique sonde China Mobile quant à son intérêt pour la licence 4G

La Belgique sonde China Mobile quant à son intérêt pour la licence 4G

Wang Jianzhou, chairman de China Mobile, l'un des principaux opérateurs mobiles au monde, déclare qu'il a été approché par la représentation belge présente au World Economic Forum de Davos pour participer aux enchères sur la licence 4G belge. Il a ajouté qu'il allait réfléchir à la question. Voilà ce qu'annonce l'agence de presse Bloomberg au terme d'une interview de Wang Jianzhou. "La Belgique a demandé si nous étions intéressés par l'achat de la licence 4G", a-t-il annoncé littéralement. "Nous allons surtout viser à nous étendre d'abord sur les marchés en croissance, mais tout projet qui pourrait soutenir notre développement de la technologie TD-LTE, sera certainement envisagé."


Quatrième licence GSM: la chinoise Datang vise le marché belge

Quatrième licence GSM: la chinoise Datang vise le marché belge

Le fabricant technologique chinois Datang entend pénétrer sur le marché européen avec un standard 3G auto-développé et il se rapproche dans ce but de toutes les parties intéressées par la quatrième licence GSM belge. "Ce qui est intéressant, c'est que Datang peut descendre largement en dessous du prix des acteurs traditionnels, tels Alcatel-Lucent ou Ericsson, et ce avec une technologie qui est au moins similaire." Dans nos contrées, Datang Telecom Technology (DTT) est encore une inconnue, mais cette entreprise d'état chinoise consent les plus gros efforts pour partir rapidement à la conquête du marché européen avec son propre standard TD-SCDMA pour l'internet mobile.


Telenet sous pression réagit

Telenet sous pression réagit

Telenet renoncera à la quatrième licence mobile en raison du "cadre ultra-régulateur" actuel dans notre pays.