Les entreprises 'tech' prêtes à quitter BXL pour des raisons de mobilité

Les entreprises 'tech' prêtes à quitter BXL pour des raisons de mobilité

Pour sept entreprises sur dix - contre deux sur dix en 2008 -, les problèmes de mobilité pourraient être une raison de quitter à terme la région bruxelloise. Voilà ce qui ressort d'une enquête réalisée par Agoria auprès des entreprises technologiques bruxelloises. Les navettes entre le lieu d'habitation et le travail au sein d'entreprises installées dans une ville de Bruxelles engorgée effraient les travailleurs, selon la fédération Agoria. 55 pour cent des entreprises éprouvent des difficultés à trouver du personnel en raison de problèmes de mobilité. Neuf travailleurs sur dix occupés dans la région bruxelloise mettent aujourd'hui en moyenne un cinquième de temps de parcours en plus qu'il y a trois ans entre leur lieu d'habitation et leur lieu de travail, nous apprend l'enquête.


Près de 9 entreprises sur 10 demandent la prolongation des mesures de crise

Près de 9 entreprises sur 10 demandent la prolongation des mesures de crise

Près de 9 entreprises technologiques sur 10 (88 pc) demandent que le gouvernement fédéral prolonge jusqu'à la fin de cette année les mesures de crise telles que le chômage temporaire pour les employés, selon une enquête menée par Agoria, la fédération de l'industrie technologique, auprès de plus de 400 entreprises.