La Sabam et la Simim attirent l'attention des DJ sur l'obligation de licence

La Sabam et la Simim attirent l'attention des DJ sur l'obligation de licence

Un peu moins de 3.000 DJ ont reçu un mail de l'association des droits d'auteur, la Sabam, et de la société de gestion pour les droits des producteurs de musique, la SIMIM, dans lequel ils sont invités à respecter leur obligation de licence. Si dans le cadre de leurs activités de DJ, ils utilisent des copies de supports musicaux originaux ou de téléchargements légaux, ils doivent alors verser une somme 275 euros par an.