Un brevet uniformisé pour protéger les inventions dans toute l'Europe

Un brevet uniformisé pour protéger les inventions dans toute l'Europe

A partir de janvier 2014, l'on pourra par une sollicitation unique obtenir un brevet dans quasiment tous les états membres de l'Union européenne. Il s'agit là d'un solide jalon pour pas mal de starters en devenir car cela leur permettra de réaliser une fameuse économie, mais attention: le software ne tombe pas sous le coup de cette règle.


"L'Europe n'écoute pas ses entrepreneurs"

"L'Europe n'écoute pas ses entrepreneurs"

Si l'Europe veut encore avoir demain un rôle à jouer sur la scène internationale, elle doit consentir d'urgence des efforts supplémentaires en faveur de ses entrepreneurs. C'est ce message très clair que l'activiste britannique bien connue Madi Sharma adresse aux décideurs comme le commissaire européen pour l'entreprise, Antonio Tajani. "Si vous partez d'une base erronée, comment voulez-vous que vos initiatives portent leurs fruits?" Ce n'est un secret pour personne que les petites entreprises sont d'une importance capitale pour une économie saine. Elles stimulent l'innovation et assurent 85 pour des nouveaux emplois. Malheureusement, les entrepreneurs n'ont pas la vie facile en Europe. Non seulement ils éprouvent de grandes difficultés pour récolter du capital, mais l'embrouillamini des règles bureaucratiques exerce un effet étouffant, alors que le taux d'imposition est souvent mortel. Lorenz Bogaert, CEO de Massive Media (e.a. Netlog et Twoo), l'un des principaux entrepreneurs en ligne que compte notre pays, a récemment posté sur Twitter que les entrepreneurs belges sont les 'esclaves du 21ème siècle'. Et qu'il n'investira plus dans des startups locales que si elles déménagent après une première phase de capitalisation.