Kaspersky interrompt sa collaboration avec Europol

Kaspersky interrompt sa collaboration avec Europol

L'UE a voté une motion interdisant à Kaspersky d'encore vendre ses logiciels aux institutions de l'Union européenne. L'entreprise antivirus arrête par conséquent de collaborer avec Europol et NoMoreRansom.

Twitter bannit la publicité de Kaspersky Lab

Twitter bannit la publicité de Kaspersky Lab

Twitter ne veut dorénavant plus de publicité de l'entreprise de cyber-sécurité Kaspersky Lab sur sa plate-forme. Pour expliquer cette décision, Twitter fait entre autres référence aux dires des autorités américaines, selon lesquels Kaspersky entretiendrait des liens avec les services de renseignements et gouvernementaux russes.

Telegram exploité pour l'envoi d'un malware

Telegram exploité pour l'envoi d'un malware

Le service de messagerie sécurisé Telegram a été exploité par des pirates pour expédier un nouveau type de maliciel (malware). Voilà ce qu'annonce l'entreprise de sécurité Kaspersky. Le problème a été entre-temps résolu.

Kaspersky accuse à son tour l'état américain

Kaspersky accuse à son tour l'état américain

Kaspersky Lab va en appel de l'interdiction d'utiliser son software par les institutions publiques américaines. Cette interdiction avait été décidée en septembre, parce que les Etats-Unis craignent que la firme de sécurité russe ne se livre via ses logiciels à des opérations d'espionnage au profit du Kremlin.

'La moitié des activités de rencontres en ligne s'effectue via des appareils professionnels'

'La moitié des activités de rencontres en ligne s'effectue via des appareils professionnels'

Les chefs d'entreprise et les employés peuvent mettre en danger leur société en utilisant souvent leurs appareils professionnels pour des rencontres en ligne ou en transmettant des secrets industriels à leurs correspondants/correspondantes. Voilà ce qu'affirme l'entreprise de sécurité Kaspersky Lab sur base d'une enquête menée dans trente pays.

Quasiment la moitié des incidents causée par des collaborateurs

Quasiment la moitié des incidents causée par des collaborateurs

Sur l'ensemble des incidents de sécurité IT qui ont eu lieu l'année dernière dans les entreprises au niveau mondial, 46 pour cent furent causés inconsciemment ou involontairement par des collaborateurs de ces firmes. Dans 40 pour cent des cas, les collaborateurs impliqués ont cependant tenté de dissimuler l'incident par la suite. Voilà ce que dévoile l'entreprise de sécurité Kaspersky Lab au terme d'une recherche qu'elle a effectuée conjointement avec B2B International parmi 5.000 entreprises dans le monde.

Le gouvernement belge lance une campagne contre le ransomware

Le gouvernement belge lance une campagne contre le ransomware

Le nombre de victimes de ce qu'on appelle le ransomware (rançongiciel) a crû de manière exponentielle ces dernières années, selon le Centre pour la Cyber-sécurité et la Federal Computer Crime Unit. Pour contrer le phénomène, le duo va collaborer avec des partenaires internationaux, dont Kaspersky Lab.

La pénurie de talent menace la cyber-sécurité

La pénurie de talent menace la cyber-sécurité

Carte blanche - Tout roule pour vous? Du moins sauf imprévu pour lequel vous ne possédez ni la connaissance ni la compétence. La méconnaissance peut s'avérer très coûteuse en matière de sécurité. La carence d'experts menace notre sécurité à tous, selon Martijn Van Lom, directeur de Kaspersky Lab Benelux.

Quand le frigo intelligent interpelle aussi

Quand le frigo intelligent interpelle aussi

Les variantes intelligentes de systèmes (électro)ménagers bien connus étaient nettement présentes cette année lors du salon technologique IFA de Berlin. Des portes qui se verrouillent au moyen d'un smartphone et des tentures qui se ferment à partir d'une simple touche sur un téléphone. Ces gadgets ne sont certes pas toujours très nouveaux, mais ils indiquent bien que l''internet of things' (l'internet des choses) progresse de plus en plus.