Kaspersky interrompt sa collaboration avec Europol

Kaspersky interrompt sa collaboration avec Europol

L'UE a voté une motion interdisant à Kaspersky d'encore vendre ses logiciels aux institutions de l'Union européenne. L'entreprise antivirus arrête par conséquent de collaborer avec Europol et NoMoreRansom.

Twitter bannit la publicité de Kaspersky Lab

Twitter bannit la publicité de Kaspersky Lab

Twitter ne veut dorénavant plus de publicité de l'entreprise de cyber-sécurité Kaspersky Lab sur sa plate-forme. Pour expliquer cette décision, Twitter fait entre autres référence aux dires des autorités américaines, selon lesquels Kaspersky entretiendrait des liens avec les services de renseignements et gouvernementaux russes.

Kaspersky Lab: 'La cyber-attaque aux Jeux Olympiques était feinte'

Kaspersky Lab: 'La cyber-attaque aux Jeux Olympiques était feinte'

La cyber-attaque perpétrée lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver était une feinte. Les auteurs ont fait semblant d'être des pirates nord-coréens, russes et chinois, selon l'entreprise de sécurité Kaspersky.

Telegram exploité pour l'envoi d'un malware

Telegram exploité pour l'envoi d'un malware

Le service de messagerie sécurisé Telegram a été exploité par des pirates pour expédier un nouveau type de maliciel (malware). Voilà ce qu'annonce l'entreprise de sécurité Kaspersky. Le problème a été entre-temps résolu.

Un maliciel Android sophistiqué a accès à vos messages WhatsApp et Messenger

Un maliciel Android sophistiqué a accès à vos messages WhatsApp et Messenger

Des chercheurs de Kaspersky ont découvert une nouvelle forme de malware Android, baptisé 'Skygofree'. Il s'agit en l'occurrence d'applis nuisibles qui se fraient un chemin vers les messages WhatsApp et Messenger et qui sont aussi capables d'activer le micro et les appareils photo de votre smartphone.

Kaspersky accuse à son tour l'état américain

Kaspersky accuse à son tour l'état américain

Kaspersky Lab va en appel de l'interdiction d'utiliser son software par les institutions publiques américaines. Cette interdiction avait été décidée en septembre, parce que les Etats-Unis craignent que la firme de sécurité russe ne se livre via ses logiciels à des opérations d'espionnage au profit du Kremlin.

'La moitié des activités de rencontres en ligne s'effectue via des appareils professionnels'

'La moitié des activités de rencontres en ligne s'effectue via des appareils professionnels'

Les chefs d'entreprise et les employés peuvent mettre en danger leur société en utilisant souvent leurs appareils professionnels pour des rencontres en ligne ou en transmettant des secrets industriels à leurs correspondants/correspondantes. Voilà ce qu'affirme l'entreprise de sécurité Kaspersky Lab sur base d'une enquête menée dans trente pays.

Des pirates auraient encore volé des secrets de la NSA

Des pirates auraient encore volé des secrets de la NSA

Des hackers russes auraient en 2015 dérobé des cyber-secrets de la NSA par l'intermédiaire de l'ordinateur d'un sous-traitant. Les informations volées expliciteraient notamment les moyens utilisés par la NSA pour s'introduire par effraction dans des réseaux.

Quasiment la moitié des incidents causée par des collaborateurs

Quasiment la moitié des incidents causée par des collaborateurs

Sur l'ensemble des incidents de sécurité IT qui ont eu lieu l'année dernière dans les entreprises au niveau mondial, 46 pour cent furent causés inconsciemment ou involontairement par des collaborateurs de ces firmes. Dans 40 pour cent des cas, les collaborateurs impliqués ont cependant tenté de dissimuler l'incident par la suite. Voilà ce que dévoile l'entreprise de sécurité Kaspersky Lab au terme d'une recherche qu'elle a effectuée conjointement avec B2B International parmi 5.000 entreprises dans le monde.

Des hommes politiques veulent savoir ce que Kaspersky fait chez les autorités américaines

Des hommes politiques veulent savoir ce que Kaspersky fait chez les autorités américaines

Un comité au sein de la Chambre des représentants des États-Unis veut que 22 autorités publiques fassent savoir si, et où, elles utilisent des produits Kaspersky dans leurs réseaux informatiques. L'entreprise d'origine russe semble ainsi être victime de la querelle persistante entre les États-Unis et la Russie.

L'attaque Petya a dépassé son point culminant

L'attaque Petya a dépassé son point culminant

La cyber-attaque du maliciel Petya, qui a touché diverses entreprises plus tôt cette semaine, a entre-temps dépassé son point culminant. Selon Microsoft, moins d'ordinateurs que prévu ont été infectés. Parmi les victimes, on trouve surtout des compagnies pétrolières et gazières, selon l'entreprise de sécurité Kaspersky.

L'attaque 'NotPetya' ne viserait pas l'argent, mais le chaos

L'attaque 'NotPetya' ne viserait pas l'argent, mais le chaos

A présent que les entreprises de sécurité examinent massivement et de très près le maliciel (malware) qui a paralysé pas mal d'organisations, elles supposent de plus en plus qu'il ne s'agit pas d'un rançongiciel (ransomware), mais de quelque chose de nettement plus destructeur.

Kaspersky dépose une plainte à l'encontre de Microsoft

Kaspersky dépose une plainte à l'encontre de Microsoft

L'éditeur de logiciels antivirus Kaspersky a introduit une plainte concurrentielle auprès de la Commission européenne au sujet de Microsoft. L'entreprise russe estime que Microsoft abuse de sa position dominante sur le marché des systèmes d'exploitation en donnant la priorité à son propre logiciel antivirus dans Windows.