Les Britanniques demandent aux Nations Unies de revoir leur décision 'très maladroite' à propos d'Assange

Les Britanniques demandent aux Nations Unies de revoir leur décision 'très maladroite' à propos d'Assange

Le gouvernement britannique a invité hier jeudi les Nations Unies à reconsidérer leur décision "extrêmement maladroite" à propos du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange. Le mois dernier, le groupe de travail 'Détention Aléatoire' des Nations Unies affirmait en effet qu'Assange est détenu de manière arbitraire, puisqu'il doit depuis des années déjà trouver refuge dans une ambassade.



Julian Assange se rendra à la police en cas d'arbitrage défavorable de l'Onu

Julian Assange se rendra à la police en cas d'arbitrage défavorable de l'Onu

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks accusé de viol par une Suédoise et réfugié depuis 2012 dans l'ambassade équatorienne à Londres, a annoncé jeudi qu'il se rendrait à la police britannique si le groupe de travail de l'Onu sur la détention arbitraire s'exprime défavorablement à son égard.