L'appli de paiement POM doit arrêter une partie de ses activités

L'appli de paiement POM doit arrêter une partie de ses activités

L'appli POM désactive temporairement la possibilité de paiement de certaines factures, après que la Banque Nationale ait diffusé un communiqué, selon lequel la startup ne possédait pas de licence pour ce faire. La question est à présent de savoir si les entreprises 'fintech' belges disposent encore de suffisamment de latitude pour mettre en oeuvre des solutions de paiement innovantes.

Mise en garde contre la société POM NV établie à Anvers

Mise en garde contre la société POM NV établie à Anvers

La société anversoise POM NV n'est pas autorisée à offrir des services de paiement, avertit mercredi la Banque nationale. Celle-ci précise que la société en question ne dispose d'aucun agrément de la BNB. La Banque vise plus particulièrement l'application POM, utilisée par des milliers de Belges pour payer plus facilement des factures.

POM recueille 750.000 euros de capital

POM recueille 750.000 euros de capital

Addocted, la start-up belge à l'initiative de l'appli 'fintech' POM, récolte 750.000 euros dans le cadre d'une nouvelle phase de capitalisation. Elle reçoit en l'occurrence le soutien de deux 'business angels' qui suivent la petite entreprise depuis le début.

De jeunes entreprises belges immergées dans le secteur londonien des start-ups

De jeunes entreprises belges immergées dans le secteur londonien des start-ups

La semaine dernière, une délégation de six jeunes entreprises belges s'est rendue à Londres, l'une des villes européennes recensant le plus de start-ups florissantes. Les petites entreprises y ont notamment eu l'opportunité de se présenter à quelques investisseurs en vue et ont littéralement été submergées d'informations sur la manière de faire des affaires dans la capitale britannique. "Le pool d'expertise y est gigantesque", selon elles.