Base: "Vande Lanotte se trompe de cible avec sa campagne télécom"

Base: "Vande Lanotte se trompe de cible avec sa campagne télécom"

Base qualifie de "faux problème" et d'"occasion manquée" la nouvelle campagne de Johan Vande Lanotte, par laquelle les opérateurs doivent proposer un plan tarifaire plus récent et plus avantageux aux clients qui se voient appliquer un plus ancien et moins favorable.


L'opérateur GSM Mobile Vikings tourne Johan Vande Lanotte en ridicule

L'opérateur GSM Mobile Vikings tourne Johan Vande Lanotte en ridicule

"Bien essayé, Johan. Mais les vrais vikings appellent gratuitement", peut-on découvrir dans une nouvelle campagne publicitaire du fournisseur GSM Mobile Vikings. Le ministre n'en avait pas été informé et ne le juge du reste pas nécessaire. Il a néanmoins apprécié la campagne et, une fois n'est pas coutume, la laisse passer.



La Belgique mise en demeure par la Commission européenne

La Belgique mise en demeure par la Commission européenne

La Commission européenne assigne notre pays, parce que la manière dont le conseil ministériel belge peut ne pas tenir compte des décisions prises par le contrôleur télécoms, l'IBPT, est en contradiction avec la législation européenne.


Lettre ouverte au Ministre Vande Lanotte

Lettre ouverte au Ministre Vande Lanotte

Les télécommunications sont essentielles pour l'économie. L'importance d'un puissant IBPT ne fait donc aucun doute.


Des agents lancent une pétition contre la nationalisation de DNS.be

Des agents lancent une pétition contre la nationalisation de DNS.be

Les 15 agents du forum des membres de DNS.be ont lancé une pétition contre l'éventuelle nationalisation du gestionnaire des noms de domaine belge. Le forum invite les 450 registraires qui vendent des noms de domaine .be de signer un position paper étoffé sur la question.


L'Empereur a besoin de sous

L'Empereur a besoin de sous

L'Empereur d'Ostende souhaite nationaliser une ASBL. Pas n'importe laquelle, mais bien DNS.be, le gestionnaire belge des noms de domaine .be, qui fonctionne à merveille malgré ses tarifs relativement bas.


Johan Vande Lanotte entend 'nationaliser' DNS.be

Johan Vande Lanotte entend 'nationaliser' DNS.be

Le ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte, a l'intention de nationaliser DNS.be, le gestionnaire du domaine de top level belge .be, et de le placer sous la compétence du SPF Economie. Le débat à ce propos se déroulera au cours des prochains mois. DNS.be est aujourd'hui une a.s.b.l. appartenant à l'organisation sectorielle Agoria, au groupe d'utilisateurs Beltug, à l'association des fournisseurs de services internet ISPA et à son ex-fondateur, le professeur Pierre Verbaeten de la KULeuven. DNS.be a déjà enregistré plus d'1,2 million de noms de domaine .be. Le cabinet Vande Lanotte a récemment tenté, par le biais d'un amendement à la nouvelle loi télécom, de mettre la gestion des noms de domaine entre les mains du SPF Economie.


Vande Lanotte veut s'attaquer aux tarifs téléphoniques élevés

Les tarifs téléphoniques sont trop élevés en Belgique. Le ministre de la protection des consommateurs Johan Vande Lanotte (sp.a) va prendre des mesures pour y mettre fin. Selon l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats, il y a trop peu de concurrence dans le secteur télécom belge.


Vande Lanotte veut une étude d'incidence de l'ACTA

Vande Lanotte veut une étude d'incidence de l'ACTA

Le ministre Johan Vande Lanotte, en charge de l'IT et des Télécoms, va commanditer une étude d'incidence auprès du SPF Economie à propos de la fameuse convention ACTA. Voilà ce qu'il a expliqué lors d'une séance de questions et réponses à la Chambre. "Ce genre d'étude est nécessaire pour évaluer l'impact de l'ACTA sur notre législation nationale", a-t-il déclaré. La convention ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement) est un traité international qui - en dehors de la WTO - entend harmoniser la législation en matière de droits d'auteur au niveau mondial, notamment en fixant un certain nombre de règles pour la protection des droits des producteurs de musique, films, produits pharmaceutiques, articles de mode et d'un tas d'autres produit. Le vote de l'ACTA par le Parlement européen est prévu entre le 11 et le 14 juin.


Plus de 'ministre de l'ICT' à part entière

Plus de 'ministre de l'ICT' à part entière

Il n'y aura plus de ministre de l'ICT à part entière dans le nouveau gouvernement fédéral. Contrairement au gouvernement fédéral précédent, où Vincent Van Quickenborne (Open VLD) avait obtenu un poste ministériel très consistant avec l'Economie, les Télécoms, l'ICT et la Simplification Administrative, les compétences liées à l'ICT dans le présent gouvernement sont de nouveau réparties sur plusieurs ministres et secrétaires d'Etat. Johan Vande Lanotte (sp.a), qui devient dans le nouveau gouvernement vice-premier ministre et ministre de l'Economie, des Consommateurs et de la Mer du Nord, assumera dans cette fonction aussi la responsabilité du secteur télécoms et ICT.