Seule l'Afrique dispose encore d'adresses IPv4 en suffisance

Seule l'Afrique dispose encore d'adresses IPv4 en suffisance

Après plusieurs reports d'exécution, la fin d'IPv4 est à présent quand même en vue. En Amérique du Nord, toutes les adresses internet possibles sont en effet épuisées. Il n'y a que pour l'Afrique qu'il reste des blocs disponibles.


Les adresses IPv4 européennes rationnées

Les adresses IPv4 européennes rationnées

Le RIPE NCC ne distribue plus qu'au compte-gouttes les adresses IPv4 européennes, car elles sont aujourd'hui quasiment épuisées. Le RIPE NCC (le Regional Internet Registry pour l'Europe, le Moyen-Orient et certaines contrées d'Asie centrale) a commencé à distribuer les adresses IPv4 du dernier 'huitième' (/8) et procède exactement comme prescrit (comprenez: de manière rationnée). Les registraires internet locaux ne peuvent désormais plus obtenir qu'une seule fois un bloc de 1.024 adresses (une allocation /22) et ce, même s'ils ont besoin de plus. En outre, ils doivent prouver que toutes les adresses IPv6 ont bien été attribuées. "Il est à présent absolument nécessaire que tous les intéressés introduisent IPv6 dans leurs réseaux, afin d'assurer la continuité de leurs activités en ligne, ainsi que la croissance future d'internet", insiste le RIPE NCC.




L'infrastructure, principal pierre d'achoppement d'IPV6

L'infrastructure, principal pierre d'achoppement d'IPV6

La fonctionnalité IPv6 manquante et mal testée dans l'équipement et le software réseautique représente le principal obstacle que doivent surmonter les fournisseurs pour migrer vers le nouveau protocole internet IPv6.