Quatre Belges sur dix ne voient pas de plus-value dans le smartphone

Quatre Belges sur dix ne voient pas de plus-value dans le smartphone

39 pour cent des Européens possèdent un smartphone. Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué par le cabinet d'études de marché InSites et par l'IAB auprès de 9.000 ressortissant de l'UE, dont 1.000 Belges. Dans notre pays, l'on n'en est qu'à 21 pour cent. Au niveau des intentions d'achat, 22 pour cent des répondants européens indiquent vouloir acquérir un smartphone dans les six prochains mois. En Belgique, dix pour cent seulement veulent en acheter un. "Les raisons expliquant le retard en Belgique sont bien connues", déclare Elias Veris d'InSites. "Les abonnements données y sont encore très coûteux et contrairement à ce qui se passe dans de nombreux autres pays, l'on vient seulement de commencer à proposer chez nous d'intéressants 'provider packages'. Ce qui est d'ailleurs étonnant, c'est que 42 pour cent des Belges ne voient encore et toujours pas de plus-value dans le smartphone."


Télétravail: employés demandeurs, employeurs réticents

Télétravail: employés demandeurs, employeurs réticents

Une récente étude menée par InSites Consulting auprès de plus de 1.500 personnes en Belgique conclut que si 2 employés sur 3 seraient disposés à faire du télétravail, la moitié des entreprises n'ont aucune politique en la matière. Et la situation n'a guère évolué ces dernières années.