Bogaert: "Les systèmes du Fedict vulnérables à l'espionnage"

Bogaert: "Les systèmes du Fedict vulnérables à l'espionnage"

Les systèmes publics ICT fédéraux gérés par Fedict peuvent être abusés à des fins d'actes d'espionnage perpétrés par des états. Voilà ce que déclare le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Hendrik Bogaert.


Une politique d'impression et de copie rationnelle pour réduire les coûts

Une politique d'impression et de copie rationnelle pour réduire les coûts

Le conseil ministériel fédéral a approuvé ce jeudi l'extension du projet d'une politique d'impression et de copie rationnelle au SPF Finances. Voilà ce qu'annonce Hendrik Bogaert, secrétaire d'Etat à la Fonction Publique et à la Modernisation des Services Publics.


Le gouvernement veut rectifier progressivement la débâcle eHR

Le gouvernement veut rectifier progressivement la débâcle eHR

Le projet boiteux en cours de l'informatisation de la gestion du personnel fédéral, eHR, sera rectifié progressivement au cours des prochaines années. Voilà ce qu'a décidé le conseil ministériel juste avant le week-end.



Le projet eHR gouvernemental va-t-il être relancé?

Le projet eHR gouvernemental va-t-il être relancé?

Le service public fédéral Fedict assumera la responsabilité du redémarrage du projet eHR du SPF Personnel et Organisation. Initié en 2007, le projet eHR du SPF Personnel et Organisation visait l'informatisation du traitement centralisé des 65.000 fonctionnaires fédéraux. Une opération qui avait été qualifiée à l'époque 'de migration des années '30-'40 vers l'ère de l'informatique'. Confié à EDS (rachetée ensuite par HP) en collaboration avec Ernst&Young et Acerta, le projet revêtait une valeur de quelque 26 millions d'euros et courait sur une période de 7 ans environ.



Bogaert: sauvez l'eHR!

Bogaert: sauvez l'eHR!

Le vaste projet d'automatisation de la gestion du personnel des administrations fédérales eHR risque de se transformer en un vaste fiasco. Le Secrétaire d'Etat à la Fonction publique et à la Modernisation des Services publics en a dès lors confié le contrôle au service public fédéral Fedict. Petit flashback: en 2007, le SPF Personnel & Organisation lançait le projet eHR visant à informatiser la gestion des ressources humaines de quelque 65.000 fonctionnaires fédéraux. Un contrat de 26,2 millions EUR sur 7 ans décroché à l'époque par EDS/HP qui proposait Oracle/PeopleSoft, en partenariat avec Ernst&Young pour la gestion du changement et Acerta pour le développement du moteur des salaires.


Plan ICT fédéral: ambitieux, mais guère concret

Plan ICT fédéral: ambitieux, mais guère concret

Hendrik Bogaert, le secrétaire d'Etat à la fonction publique et à l'informatisation, envisage d'introduire le "pooling" ICT au sein du gouvernement fédéral. Sept vastes "domaines" formeraient la base de cette initiative de "pooling": les systèmes e-mail, l'archivage numérique et le stockage, les systèmes de téléphonie, les sites web, les réseaux, les serveurs et les adjudications communes.


Bogaert envisage l''ICT-pooling' dans les pouvoirs publics

Bogaert envisage l''ICT-pooling' dans les pouvoirs publics

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique et à l'Informatisation Hendrik Bogaert prépare un plan en vue d'introduire l''ICT-pooling' au gouvernement fédéral. Cela permettrait d'économiser jusqu'à 15 millions d'euros environ. Le journal La Dernière Heure a pu consulter un avant-projet de ce plan élaboré par le cabinet de Bogaert. Son contenu nous a du reste été confirmé en termes généraux par un collaborateur dudit cabinet. L'objectif serait de réaliser de solides économies dans plusieurs domaines ICT au sein des services publics en effectuant en commun des achats de systèmes, en gérant ceux-ci conjointement et en procédant à ce qu'on appelle de la mutualisation' (comprenez: la réutilisation de ce qui a déjà été acheté ou développé).


Plus de 'ministre de l'ICT' à part entière

Plus de 'ministre de l'ICT' à part entière

Il n'y aura plus de ministre de l'ICT à part entière dans le nouveau gouvernement fédéral. Contrairement au gouvernement fédéral précédent, où Vincent Van Quickenborne (Open VLD) avait obtenu un poste ministériel très consistant avec l'Economie, les Télécoms, l'ICT et la Simplification Administrative, les compétences liées à l'ICT dans le présent gouvernement sont de nouveau réparties sur plusieurs ministres et secrétaires d'Etat. Johan Vande Lanotte (sp.a), qui devient dans le nouveau gouvernement vice-premier ministre et ministre de l'Economie, des Consommateurs et de la Mer du Nord, assumera dans cette fonction aussi la responsabilité du secteur télécoms et ICT.