"Le client peut refuser son compteur intelligent"

"Le client peut refuser son compteur intelligent"

Les clients ont bien le droit de refuser un compteur intelligent durant le nouveau projet pilote. Voilà ce que déclare la ministre flamande en charge de l'énergie, Freya Van den Bossche, dans une réaction à l'opinion de l'écrivain Marc Reugebrink parue dans le journal De Standaard. Un nouveau projet pilote a été lancé à Gand il y a une semaine. Eandis va déployer 40.000 compteurs intelligents dans toute la Flandre. Ce test doit permettre d'effectuer une analyse des coûts et des avantages à partir de laquelle la Flandre basera sa décision sur la façon dont les compteurs intelligents devront être utilisés ou non. "Au terme d'un premier projet pilote, la décision du gouvernement flamand avait encore été négative, parce que les coûts étaient trop élevés par rapports aux avantages", nous explique Gorik Van Holen, porte-parole de Freya Van den Bossche.