Le flash soutient le positionnement stratégique dans la distribution

Le flash soutient le positionnement stratégique dans la distribution

La vitesse apparaît toujours plus comme l'un des éléments majeurs permettant au distributeur de se distinguer de la concurrence. En effet, des systèmes performants permettent notamment au retailer de proposer à ses clients en temps réel - durant sa visite en magasin donc - des bons de réduction personnalisés. En arrière-plan, le stockage flash permet à cet égard de faire la différence.

Le flash dynamise l'expérience client

Le flash dynamise l'expérience client

A l'ère du numérique, le stockage de données apparaît comme une évidence. Pourtant, dans le secteur financier, la technologie utilisée en matière de stockage de données peut clairement faire la différence. Les banques et compagnies d'assurances misent sur le flash pour améliorer l'expérience utilisateur, détecter les fraudes et optimiser les transactions.

L'hôpital reste maître de ses données grâce à l'AFA

L'hôpital reste maître de ses données grâce à l'AFA

Qu'il s'agisse du dossier patient informatisé, des images médicales ou encore du partage d'informations dans le cadre d'une collaboration à distance : la numérisation ne fait que s'intensifier dans le secteur de la santé. Le flash apporte une réponse adéquate à chaque défi dans le domaine du stockage.

Vitesse, évolutivité et... budget

Vitesse, évolutivité et... budget

Pour répondre aux demandes de leur business, les entreprises se tournent toujours plus souvent vers le stockage AFA (All Flash Arrays). Lors de la décision d'investissement, plusieurs paramètres entrent en jeu, dont la vitesse et l'évolutivité. Mais au final, la compression et le budget pèsent également dans la balance. L'IBM FlashSystem 900 - le porte-drapeau d'IBM Flash Storage - se révèle performant dans tous les domaines.

Quelles sont vos motivations pour passer au flash ?

Quelles sont vos motivations pour passer au flash ?

Nous vivons à l'ère des données. Qu'il s'agisse d'applis mobiles et de médias sociaux, ou encore de l'internet des objets : dans notre vie courante, nous produisons et consommons plus de données que jamais auparavant. Alors que le disque dur classique ne parvient plus à suivre l'évolution, le stockage flash répond largement aux besoins de vitesse et de capacité. Et même s'il s'agit d'une infrastructure de stockage, le métier prend toujours plus souvent en charge le flash.

Comment évoluent nos besoins en stockage?

Comment évoluent nos besoins en stockage?

Les nouvelles applications génèrent des volumes énormes de données. Ainsi, les entreprises procèdent à des analyses en temps réel de données structurées et non-structurées. Sans évoquer ici le futur des systèmes cognitifs capables de traiter des quantités gigantesques de données. Autant d'évolutions qui accentuent systématiquement la pression sur les systèmes de stockage.

Chrome va bloquer des mini-composants de Flash

Chrome va bloquer des mini-composants de Flash

Google s'en prend de nouveau à Flash. Après qu'il l'ait déjà en grande partie enrayé, le réseau social va bientôt aussi en bloquer de petits objets, afin d'accélérer les pages.

Google veut bloquer Flash dans le navigateur Chrome

Google veut bloquer Flash dans le navigateur Chrome

Avant la fin de l'année, Google envisage dans la plupart des cas de bloquer Flash dans le navigateur Chrome. Seuls dix sites web utilisant intensivement Flash, dont YouTube, Facebook, Yahoo et Amazon, pourront encore faire tourner par défaut le plug-in. Au bout d'une année, cette exception sera cependant aussi terminée.

Google bannit définitivement les publicités en Flash

Google bannit définitivement les publicités en Flash

A partir du 2 janvier 2017, Google interrompra définitivement les publicités en Flash. Et dès le 30 juin, aucune nouvelle bannière Flash ne sera plus acceptée chez AdWords et Doubleclick. Pour les publicités animées, il faudra alors migrer inévitablement vers html5.

NetApp rachète son homologue SolidFire pour 800 millions d'euros

NetApp rachète son homologue SolidFire pour 800 millions d'euros

Le spécialiste américain du stockage NetApp s'empare de son homologue all-flash SolidFire pour 870 millions de dollars (800 million d'euros). Il s'agit là de la énième reprise dans un secteur qui se consolide rapidement.