Un filtre internet chinois basé sur du code volé?

Un filtre internet chinois basé sur du code volé?

Le filtre internet chinois 'Barrière Verte', destiné notamment à passer au crible le contenu internet dans les bâtiments publics chinois, serait basé sur du code dérobé à une entreprise américaine. Cette question fera l'objet d'un procès et représente ainsi déjà l'une principale affaires de piratage logiciel de l'histoire. Il a fallu plus d'un an et demi pour que Solid Oak, producteur du logiciel de filtrage 'CyberSitter', annonce que le filtre internet chinois 'Barrière Verte' est basé sur du code qu'on lui avait volé. Cet aveu, qui va finalement déboucher sur un procès, est la conséquence de la décision d'un juge californien qui a rejeté un courrier de protestation de l'ambassade chinoise en guise de réaction officielle. Voilà ce qu'on peut lire sur le site américain PCmag.com.