.vlaanderen guère populaire chez les professionnels

.vlaanderen guère populaire chez les professionnels

Quasiment 6 PME et particuliers belges sur 10 envisagent des opportunités dans les nouvelles extensions internet telles .brussels, .shop et .music. Voilà ce qui ressort d'une enquête effectuée par le gestionnaire de noms de domaine DNS Belgium. Par contre, seuls 16 pour cent des professionnels trouvent .vlaanderen pertinent.


Feu vert pour .vlaanderen

Feu vert pour .vlaanderen

DNS Belgium a reçu l'autorisation de déployer l'extension internet .vlaanderen.


Le site web DNS.be de nouveau attaqué

Le site web DNS.be de nouveau attaqué

Le site web de DNS Belgium, l'instance responsable de l'enregistrement des noms de domaine .be, a encore été la cible d'un acte de piratage dans la nuit de samedi dernier.


.vlaanderen et .brussels prévus pour septembre 2014?

.vlaanderen et .brussels prévus pour septembre 2014?

Selon DNS.be, les nouvelles extensions internet .vlaanderen et .brussels pourraient être lancées sur le marché en septembre 2014. Théoriquement, c'est possible, mais cette date semble quand même assez optimiste.


Un squatter de noms de domaine contraint de rendre Beflius.be

Un squatter de noms de domaine contraint de rendre Beflius.be

Un Américain qui avait enregistré un nom de domaine susceptible de tromper les clients de Belfius, se voit contraint de le restituer à la banque belge. Ce cas constitue l'une des quelque trente plaintes reçues annuellement par la commission d'arbitrage Cepina en matière de domaines.


L'adult sector se rue sur les noms de domaine .be accentués

L'adult sector se rue sur les noms de domaine .be accentués

Le lendemain du lancement, il apparait que c'est surtout le secteur pour les adultes qui s'intéresse aux noms de domaine .be accentués. Les noms de famille se distinguent aussi, mais les entreprises sont, elles, plutôt réservées.





Des agents lancent une pétition contre la nationalisation de DNS.be

Des agents lancent une pétition contre la nationalisation de DNS.be

Les 15 agents du forum des membres de DNS.be ont lancé une pétition contre l'éventuelle nationalisation du gestionnaire des noms de domaine belge. Le forum invite les 450 registraires qui vendent des noms de domaine .be de signer un position paper étoffé sur la question.



L'Empereur a besoin de sous

L'Empereur a besoin de sous

L'Empereur d'Ostende souhaite nationaliser une ASBL. Pas n'importe laquelle, mais bien DNS.be, le gestionnaire belge des noms de domaine .be, qui fonctionne à merveille malgré ses tarifs relativement bas.


Le CD&V opposé à la nationalisation de DNS.be

Le CD&V opposé à la nationalisation de DNS.be

Les chrétiens-démocrates du CD&V sont opposés au projet de Johan Vande Lanotte (SP.A) de nationaliser le gestionnaire belge des noms de domaine DNS.be. Voilà ce que déclare à Data News le député Jef Van den Bergh du CD&V dans une réaction. "Notre parti est d'accord pour que l'on contrôle davantage DNS.be, mais il ne veut pas d'une nationalisation", explique Van den Bergh. "Dans la nouvelle loi télécom, l'on a mis suffisamment en avant les conditions auxquelles le gestionnaire belge des noms de domaine doit satisfaire. En cas d'échec grave, de perte de qualité ou d'omission de l'intérêt général, le contrôleur (l'IBPT, ndlr.) peut désigner un autre gestionnaire. Voilà qui devrait suffire."


Johan Vande Lanotte entend 'nationaliser' DNS.be

Johan Vande Lanotte entend 'nationaliser' DNS.be

Le ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte, a l'intention de nationaliser DNS.be, le gestionnaire du domaine de top level belge .be, et de le placer sous la compétence du SPF Economie. Le débat à ce propos se déroulera au cours des prochains mois. DNS.be est aujourd'hui une a.s.b.l. appartenant à l'organisation sectorielle Agoria, au groupe d'utilisateurs Beltug, à l'association des fournisseurs de services internet ISPA et à son ex-fondateur, le professeur Pierre Verbaeten de la KULeuven. DNS.be a déjà enregistré plus d'1,2 million de noms de domaine .be. Le cabinet Vande Lanotte a récemment tenté, par le biais d'un amendement à la nouvelle loi télécom, de mettre la gestion des noms de domaine entre les mains du SPF Economie.


1,2 million de noms de domaine .be en 2011

1,2 million de noms de domaine .be en 2011

Le nombre de noms de domaine .be a augmenté l'an dernier de près de 11% par rapport à 2010, passant de 1,1 million à 1,2 million, selon des statistiques publiées jeudi par DNS.be, le gestionnaire officiel des noms de domaine .be.


DNS.be distribue des certificats d'enregistrement

DNS.be distribue des certificats d'enregistrement

Si vous êtres propriétaire d'un nom de domaine .be et si vous voulez en avoir une preuve, vous pouvez désormais demander un 'certificat d'enregistrement' auprès de DNS.be.


DNS.be gèrera aussi .brussels

DNS.be gèrera aussi .brussels

Le gouvernement bruxellois a désigné DNS.be comme gestionnaire de l'extension internet .brussels. Tout comme pour .vlaanderen, le gestionnaire du domaine de top level belge introduira le dossier de demande pour .brussels auprès de l'Icann et prendra à son compte l'exploitation commerciale. Même si Bruxelles a attendu jusqu'au 7 mars pour publier son adjudication publique, elle a finalement trouvé en DNS.be un partenaire pour la gestion du city-tld. Par ailleurs, la plate-forme d'enregistrement de .brussels sera lancée sur l'infrastructure du gestionnaire du domaine de top level autrichien .at (Nic.at). Comme nous l'avions écrit précédemment cette semaine, tel sera aussi le cas de la plate-forme d'enregistrement de .vlaanderen.


.vlaanderen sur une plate-forme autrichienne

.vlaanderen sur une plate-forme autrichienne

Le gouvernement flamand a attribué la concession de la gestion de l'extension internet .vlaanderen à DNS.be. Le gestionnaire du domaine de top level belge introduira le dossier de demande auprès de l'Icann et prendra à son compte l'exploitation commerciale. Le suffixe flamand sera lancé sur la plate-forme du registry autrichien nic.at.Data News avait écrit la semaine dernière que DNS.be était retenu pour la gestion de .vlaanderen, mais ce n'est qu'aujourd'hui que la nouvelle a été officiellement annoncée. Pendant dix ans, DNS.be se chargera de l'exploitation technique et commerciale, même si durant les trois premières années, ce sera avec l'aide du registry autrichien nic.at.


1 PC belge sur 1.000 infecté par DNS Changer

1 PC belge sur 1.000 infecté par DNS Changer

Jusqu'à présent, CERT.be a recensé dans notre pays un millier de PC infectés par DNS Changer. C'est relativement peu au vu du nombre total de contaminations.


DNS.be rénove sa plate-forme d'enregistrement

DNS.be rénove sa plate-forme d'enregistrement

Le gestionnaire belge de noms de domaine DNS.be a rénové sa plate-forme d'enregistrement, à savoir la plate-forme sur laquelle les 470 registraires qui distribuent les .be, peuvent enregistrer et gérer les noms de domaine.