Le CD&V opposé à la nationalisation de DNS.be

Le CD&V opposé à la nationalisation de DNS.be

Les chrétiens-démocrates du CD&V sont opposés au projet de Johan Vande Lanotte (SP.A) de nationaliser le gestionnaire belge des noms de domaine DNS.be. Voilà ce que déclare à Data News le député Jef Van den Bergh du CD&V dans une réaction. "Notre parti est d'accord pour que l'on contrôle davantage DNS.be, mais il ne veut pas d'une nationalisation", explique Van den Bergh. "Dans la nouvelle loi télécom, l'on a mis suffisamment en avant les conditions auxquelles le gestionnaire belge des noms de domaine doit satisfaire. En cas d'échec grave, de perte de qualité ou d'omission de l'intérêt général, le contrôleur (l'IBPT, ndlr.) peut désigner un autre gestionnaire. Voilà qui devrait suffire."