'Le site web du Sénat piraté par Anonymous'

'Le site web du Sénat piraté par Anonymous'

Le site web du Sénat était inaccessible pendant quelques heures ce lundi en matinée. C'est le collectif de pirates Anonymous qui a revendiqué cette action, selon le journal Le Soir.

La Corée du Sud confrontée à une énorme cyber-attaque

La Corée du Sud confrontée à une énorme cyber-attaque

Le site web du cabinet présidentiel sud-coréen, tout comme celui d'autres organisations gouvernementales et d'entreprises médias, ont été la cible de pirates. Ceux-ci prétendent faire partie du 'groupe d'hacktivistes' Anonymous, mais la Corée du Sud soupçonne plutôt ses voisins du nord.

Les menaces quotidiennes

Les menaces quotidiennes

Une action annoncée pour le 15 juin prochain par Anonymous Belgium se range dans une série de menaces quotidiennes, d'où découlent des effets ou non selon le cas.

Anonymous a-t-il paralysé des millions de sites GoDaddy?

Anonymous a-t-il paralysé des millions de sites GoDaddy?

Un homme qui revendique être membre du collectif de pirates Anonymous, a paralysé hier lundi des millions de sites web hébergés par l'entreprise internet américaine GoDaddy. Le domaine GoDaddy.com était lui aussi inaccessible durant plusieurs heures. Entre-temps, la plupart des services de l'entreprise d'hébergement ont été restaurés. Go Daddy est un hébergeur américain surtout connu pour être le principal régistraire accrédité Icann du monde. L'entreprise gère 52 millions de noms de domaine et fait tourner plus de 5 millions de sites web sur ses serveurs. La personne se dissimulant derrière le compte Twitter @AnonymousOwn3r a revendiqué hier lundi la responsabilité de l'attaque et a agi de la sorte, parce que GoDaddy aurait autrefois promis de soutenir la controversée loi SOPA (Stop Online Piracy) aux Etats-Unis. Peu importe pour lui que le régistraire ait en fin de compte changé d'avis.

Anonymous place des noms de pédophiles belges sur internet

Anonymous place des noms de pédophiles belges sur internet

Le collectif de pirates Anonymous a publié ces derniers jours quelque 500 adresses e-mail et IP de personnes, dont il prétend qu'elles ont été actives sur des sites web à caractère pédophile. Ici et là, l'on trouve aussi une adresse postale, voire un numéro de téléphone. Quelques dizaines d'adresses sont belges. Voilà ce qu'on peut lire dans les journaux Het Nieuwsblad et De Standaard.

'Anonymous Belgique' vise le site web de la Sabam

'Anonymous Belgique' vise le site web de la Sabam

Le site web de la Sabam a été temporairement inaccessible hier soir. Le site aurait été attaqué par des pirates se qualifiant d''Anonymous Belgique', mais il s'agit d'attendre encore la réaction officielle de l'association de défense des droits d'auteur.

Une enquête au pénal sur le piratage de KPN

Une enquête au pénal sur le piratage de KPN

Le ministère public néerlandais a ouvert une enquête au pénal à propos du piratage des données d'adresses et de login chez KPN. Voilà ce qu'a annoncé un porte-parole du ministère public.

Protestation contre les restrictions visant internet

Protestation contre les restrictions visant internet

Ce week-end devant la Bourse de Bruxelles, quelque deux cents personnes ont organisé une manifestation pour protester contre les diverses lois envisagées en Europe et ailleurs, susceptibles de limiter le libre trafic sur internet. Elles n'acceptaient non plus la fermeture du site web Megaupload, où les internautes pouvaient s'échanger des fichiers.

Anonymous dénonce la fermeture de MegaUpload

Anonymous dénonce la fermeture de MegaUpload

Quelques heures après que le site web MegaUpload a été mis offline par les autorités américaines, Anonymous a lancé des attaques contre le ministère américain de la Justice, le FBI et l'industrie des loisirs. MegaUpload, l'un des principaux sites web d'échange de fichiers, est accusé de violation des droits d'auteur. Sept personnes ont été arrêtées, parmi lesquels un Néerlandais de 29 ans qui semble être le cerveau technique du site. Toute cette affaire a été révélée hier par le FBI. Les suspects seraient responsables "de piratage en ligne mondial de diverses oeuvres protégées par le copyright".

Anonymous réussit à pirater ArcelorMittal (UPDATE)

Anonymous réussit à pirater ArcelorMittal (UPDATE)

Le site web du géant sidérurgique ArcelorMittal a été effectivement piraté par le collectif de pirates informatiques international Anonymous. L'opération avait été précédemment annoncée dans un message vidéo sur YouTube. Les pirates sont parvenus à leurs fins entre autres en abusant d'un script d'une entreprise IT gantoise. "Anonymous a réussi sa mission en attaquant avec succès le site web d'ArcelorMittal, comme vous pouvez le constater", peut-on lire ce vendredi matin sur le site du groupe sidérurgique. Le site est certes inaccessible, mais peut toujours être visionné par le truchement de Google Cache. Via quelques liens, le groupe de pirates a aussi mis en pâture sur le web une série de logins (CMS) et d'adresses e-mail.

ArcelorMittal visée par Anonymous

ArcelorMittal visée par Anonymous

ArcelorMittal est visée par Anonymous. Dans un message YouTube paru à la Nouvelle Année, la branche belge du collectif de pirates menace de lancer une cyber-attaque contre le groupe sidérurgique. Dans le message, l'on peut lire qu'Anonymous cible le géant de la sidérurgie pour protester contre la fermeture de la ligne à chaud à Liège. Cette fermeture avait été annoncée fin de l'année dernière et coûtera leur emploi à 581 travailleurs. Les pirates pourraient bloquer les sites web d'ArcelorMittal et publier des informations confidentielles. La direction belge de l'entreprise déclare prendre au sérieux cette menace et en a informé les autorités compétentes. "Nous disposons d'un système de sécurisation très performant et nous prenons toutes les mesures de prévention possibles pour nous protéger contre ce type d'action", explique la direction.