SweepBright, et la vie de l'agent immobilier devient mobile

27/04/16 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Source: Datanews

Pourquoi l'agent immobilier que vous êtes, devrait-il encore se rendre au bureau, s'il peut tout régler sur sa tablette? Place en effet à l'efficience pour tout, ce qui est l'objectif de la jeune entreprise SweepBright.

SweepBright, et la vie de l'agent immobilier devient mobile

© Raphaël Bochner & Yoram Speaker

On les connaît bien, les agents immobiliers: toujours en déplacement, d'un bâtiment à l'autre. Et s'il ne faut pas en montrer un à un acheteur potentiel, il y en a bien un à insérer dans le portefeuille. Puis, en fin de journée ou à un moment plus calme, il s'agit de se rendre au bureau pour tout entrer dans l'ordinateur.

Une démarche peu efficiente ni agréable. Voilà ce qu'ont pensé aussi Raphaël Bochner et Yoram Speaker de l'agence de communication Gabarit. Forts d'une spécialisation dans l'immobilier et disposant d'une kyrielle de développeurs de projets parmi leurs clients, ils ont parfaitement entendus les soupirs des agents immobiliers. Et ils ont imaginé une solution pour eux: SweepBright, une plate-forme mobile qui permet aux agents immobiliers d'effectuer leur travail en un tour de main, sur site.

"Il était aussi très important de développer un outil résident mobile", explique Speaker. "Surtout aujourd'hui que les appareils photo des smartphones s'améliorent sans cesse et que même les images à 360° seront bientôt possibles. Avec Sweepbright, il ne faut plus noter de descriptions d'emplacement sur papier, avant de tout recopier au net au bureau et de rechercher la photo correcte. Non, ces tâches peuvent se faire entièrement avec l'appli, alors que l'on est sur place. Et avant même que l'annonce soit placée - automatiquement! - sur toutes les plates-formes telles immoweb, etc., le système basé nuage est déjà en train de rechercher dans votre base de données les utilisateurs intéressés. Un fameux gain de temps destiné à rendre nettement plus agréable la vie de l'agent immobilier. Actuellement, nous sommes encore en phase de tests bêta avec plusieurs clients anversois, bruxellois et à la côte. Sur base des résultats, nous peaufinerons notre logiciel dans les mois à venir."

Et comment Speaker et son partenaire vont-ils se rémunérer? "Nous croyons en une approche 'software as a service'", répond-il. "En tant qu'entreprise, vous paierez, après le lancement en septembre donc, un forfait mensuel par utilisateur pour l'utilisation de l'outil. Le prix variera en fonction du nombre de collaborateurs que vous inscrirez. En moyenne, il s'agira de 65 euros par utilisateur. Pour ce montant, vous aurez droit aussi à un site web personnel sur lequel tous les bâtiments seront disponibles, à une base de données basée 'cloud' et à la possibilité d'ajouter des formulaires personnels et autres."

L'ambition est grande. "Que ce soit à Londres, à Tel Aviv, à New York ou à Singapour, un agent immobilier travaille partout de la même manière", affirme Speaker. "Et donc, notre outil pourra être utilisé partout. Le lancement en Belgique à l'automne prochain, nous le considérons par conséquent comme une première étape: nous entendons cibler dans les plus brefs délais la Grande-Bretagne, où nous avons déjà conclu des contrats avec Zoopla, l'Immoweb britannique. Car nous avons évidemment bien l'intention de collaborer sur chaque marché avec les plates-formes locales, afin que nous puissions y accéder automatiquement."

Pour leur projet, Bochner et Speaker ont trouvé quelques investisseurs prometteurs. "Pieter-Jan Bouten et Louis Jonckheere, à l'initiative de Showpad, sont entrés personnellement dans l'entreprise, alors que Jeroen Lemaire y a aussi investi avec In The Pocket. Conjointement avec le fonds d'investissement Green Park Investments et nos moyens propres, nous avons réuni ainsi 500.000 euros pour financer le développement et les premières étapes. Nous souhaitons bientôt démarrer une première grande phase de capitalisation, par laquelle nous espérons recueillir quelque 2 millions d'euros auprès d'investisseurs en vue, afin que nous puissions d'une part intégrer Sweepbright à des plates-formes sur de nouveaux marchés, et d'autre part lancer aussi la vente et le marketing."

Car ce sera à présent la première mission: attirer des clients. "Nous optons pour une stratégie de marketing axée sur le contenu", ajoute Speaker. "Après tout, notre base s'appelle Gabarit, et nous y croyons. Nous voulons donc diffuser des articles proposant aux agents immobiliers des trucs & astuces sur la manière de rendre leur travail plus efficient, ce qui devrait les mener directement vers Sweepbright. Nous y ajouterons des campagnes publicitaires en ligne sur Facebook, Twitter et LinkedIn, mais ici encore, ce sera le contenu qui primera."

SweepBright

Siège social: Anvers

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, ils espèrent recueillir 2 millions d'euros auprès d'investisseurs étrangers dans le cadre d'une première phase de capitalisation.

Site web: www.sweepbright.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires