Wondergraphs met le décisionnel à la portée du grand public

08/03/12 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Datanews

L'équipe à la base de Wondergraphs entend ouvrir le marché de la 'business-intelligence' (BI ou informatique décisionnelle) grâce à une plate-forme simple en ligne. "Tous les travailleurs qui doivent analyser des données, mais qui n'ont pas fait des études dans ce sens, peuvent s'adresser à nous", déclare le co-fondateur et CEO, Dirk Stevens.

Wondergraphs met le décisionnel à la portée du grand public

L'équipe à la base de Wondergraphs entend ouvrir le marché de la 'business-intelligence' (BI ou informatique décisionnelle) grâce à une plate-forme simple en ligne. "Tous les travailleurs qui doivent analyser des données, mais qui n'ont pas fait des études dans ce sens, peuvent s'adresser à nous", déclare le co-fondateur et CEO, Dirk Stevens.

Wondergraphs est un outil logiciel en ligne d'analyse et de rapportage, où les données tabulaires et les tableurs ('spreadsheets') peuvent être saisis de manière ultrasimple. "Pensez aux données de vente, explique Dirk Stevens. Ces données sont analysées au fil du temps, et le résultat est présenté sous forme d'un joli graphique. C'est l'un des éléments avec lequel nous voulons nous distinguer de la concurrence: Wondergraphs est un outil d'analytique visuelle. Il peut reproduire de petits tableaux, mais tel n'est pas son objectif."

Avec sa plate-forme, le petit éditeur de software cible les analystes de données, mais insiste sur le fait que Wondergraphs n'est pas un outil d'expertise. "Nous nous tournons formellement vers le travailleur de la connaissance moyen et vers les départements dans les entreprises qui entendent fournir des données analysées de manière à la foi simple et claire au personnel. Wondergraphs n'est pas un SPSS (logiciel d'analyse statistique) et n'entend pas l'être. Nous mettons l'accent sur la convivialité."

La startup, qui n'opère plus aujourd'hui seulement au départ de Louvain, mais aussi de Sunnyvale (Californie), est très ambitieuse et entend ouvrir complètement le marché de l'informatique décisionnelle. "Ces dernières années, les acteurs en vue demandaient beaucoup d'argent pour pas grand-chose", ajoute encore Stevens. "Voilà qui explique aussi pourquoi ce secteur est fortement dans la ligne de mire. D'ici dix ans, il ne sera plus question d'entreprises telles Business Objects. Un avenir doré s'ouvre à nous."

Non seulement des clients comme UCB s'intéressent à l'histoire de Stevens & co., mais le top-entrepreneur américain et fondateur de Mint.com, Aaron Patzer, est lui aussi sous le charme. "Cet homme siège à présent dans notre comité conseil", affirme Stevens. "Patzer nous aide entre autres à recueillir de l'argent frais. Nous sommes en train de réunir un syndicat de 'top angels' pour récolter 1,5 à 2 millions de dollars."

Wondergraphs fonctionne selon le modèle Software as a Service et proposera bientôt ses services uniquement via internet. "Je le répète: nous voulons rendre la BI aussi accessible que possible. De sorte que vous ne deviez plus que sortir votre carte de crédit et que vous puissiez commencer aussitôt. Dans ce sens, vous pouvez nous considérer comme une sorte de Dropbox ou d'Evernote de l'analyse des données."

Entre-temps, Stevens n'a-t-il pas vu arriver pas mal de concurrents tous prêts à harceler les acteurs en vue? "C'est vrai, mais nous allons gagner", répond-il en souriant. "GoodData, par exemple, est un concurrent aussi important qu'intéressant. Et pourtant, je me targue que nous allons lui rendre la vie très difficile. Aujourd'hui, notre produit est entièrement évolutif. Nous pouvons desservir des millions d'utilisateurs, si c'est nécessaire. Nos concurrents n'en sont pas encore là."

Passeport:

- Nom: Wondergraphs, www.wondergraphs.com

- Année de fondation: 2009

- Siège: Louvain

- Effectifs: 3 (2 fondateurs + 1 nouveau partenaire)

- Investissement: 75.000 euros de moyens propres, occupée à collecter des fonds

En savoir plus sur:

Nos partenaires