Une sorte d'interprète de l'IT

03/10/08 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Datanews

"C'est le moment", ont dû penser les fondateurs de Collibra, une émanation du STARlab de la VUB. La gestion de l'information dans les entreprises devient toujours plus pertinente et vu les nombreux messages relatifs à un web sémantique - l'internet qui 'comprend' les questions des utilisateurs et fournit donc de meilleurs résultats -, travailler avec la technologie sémantique est soudain devenu une mine d'or. Voilà précisément ce que fait STARlab depuis 10 ans déjà. Ce n'est qu'à la fin de cet été que Collibra, qui s'appuie sur des recherches, analyses de marché et entretiens professionnels, s'est tournée vers les entreprises.

"C'est le moment", ont dû penser les fondateurs de Collibra, une émanation du STARlab de la VUB. La gestion de l'information dans les entreprises devient toujours plus pertinente et vu les nombreux messages relatifs à un web sémantique - l'internet qui 'comprend' les questions des utilisateurs et fournit donc de meilleurs résultats -, travailler avec la technologie sémantique est soudain devenu une mine d'or. Voilà précisément ce que fait STARlab depuis 10 ans déjà. Ce n'est qu'à la fin de cet été que Collibra, qui s'appuie sur des recherches, analyses de marché et entretiens professionnels, s'est tournée vers les entreprises.

Collibra recourt à la technologie sémantique pour aborder la structure des informations des entreprises. La jeune société édite un logiciel qui précise la sémantique des données et messages pour les rendre utilisables et réutilisables. "Considérez-nous comme un interprète qui conçoit une sorte de dictionnaire avant de commencer à traduire."

L'entreprise d'emballage SCA Packaging a été l'une des premières à s'adresser à STARlab dans le but de structurer son fouillis de données. Elle fut ainsi à la base de la création de l'émanation (spin-off). Collibra y exécute à présent, mais aussi chez un deuxième client, des travaux de consultance et des tests. "Nous oeuvrons maintenant intensivement afin d'industrialiser notre prototype. Une fois le produit prêt, nous tirerons nos revenus des licences. La consultance viendra ensuite, même si c'est là la meilleure façon de prendre le pouls d'un client."

"En Belgique, nous sommes les seuls à proposer cette technologie", ajoute Van de Maele. "En Europe, il y a aussi Ontoprise. Aux Etats-Unis, on recense des concurrents comme Contivo et Schemalogic, mais ils sont encore très jeunes." En outre, la recherche en technologie sémantique fait l'objet de solides investissements non seulement de la Commission européenne, mais aussi de mastodontes IT comme IBM, HP ou Oracle. "Chez eux, on en est encore au stade des labos d'études, mais nous les considérons en tout cas comme de futurs partenaires." Ou comme des repreneurs? "Le rêve consiste évidemment à les concurrencer en tant qu'entreprise indépendante. Mais être racheté à un moment propice, ce n'est certainement pas mal du tout."

Et dans 5 ans? "La Bourse", y dit-on résolument. "Certes, le timing n'est pas encore fixé..." En tout cas, l'expertise ne manquera pas, puisque Tony Mary (ex-IBM, ex-Belgacom et ex-VRT), le professeur Frank Gielen et Dirk Boogmans (ex-GIMV) siègent au conseil d'administration de Collibra.

Nom: CollibraSiège: BruxellesFondation: 2008Effectifs: 7Investissements et/ou subsides:- 850.000 EUR de capital d'amorçage (GIMB, BI³ Fund, business angels)

Nos partenaires