Un centre de congrès virtuel ouvre ses portes

11/10/09 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

C'est le 12 octobre que le centre des salons et des congrès virtuel ExpoPolis ouvrira pour la première fois ses portes sur la Public Administration & ICT Fair organisée par 4Instance. Virtuel car ExpoPolis se trouve sur internet. Il s'agit d'un concept belge imaginé par Thibault Van der Auwermeulen et Pascale Van Kerckhove.

C'est le 12 octobre que le centre des salons et des congrès virtuel ExpoPolis ouvrira pour la première fois ses portes sur la Public Administration & ICT Fair organisée par 4Instance. Virtuel car ExpoPolis se trouve sur internet. Il s'agit d'un concept belge imaginé par Thibault Van der Auwermeulen et Pascale Van Kerckhove.

Le centre des congrès n'est cependant pas un simple site web, mais réellement un bâtiment conçu par l'architecte allemand bien connu Jürgen H. Mayer. La technologie est française. Une comparaison avec Second Life s'impose-t-elle? "Oui et non, répond Van der Auwermeulen. Il s'agit certes d'un monde virtuel dans lequel on peut déambuler. Mais nous sommes purement B2B, uniquement axés sur les salons et nous n'utilisons pas d'avatars." Les autres visiteurs présents au salon se trouvent sur une liste. "On pourrait le comparer aussi à un réseau social: il est donc possible d'entrer en contact direct avec les autres personnes présentes."

Van der Auwermeulen a eu cette idée en 2000 déjà: "A l'époque, c'était trop tôt: la largeur de bande était trop limitée et les applications en ligne n'étaient pas encore aussi évoluées. Aujourd'hui, on publie également pas mal de données, comme on peut le voir par exemple sur Facebook." Durant la période d'un salon, le visiteur peut entrer en contact direct avec l'exposant. Ensuite, le salon peut encore être visité un certain temps - pour ceux qui veulent encore obtenir des informations ultérieurement - mais dans ce cas, il n'y a aucune garantie qu'il y ait du personnel sur les stands. Selon Van der Auwermeulen, les avantages sont nombreux: "Le prix de revient est inférieur à celui d'un salon classique. Les gens ne doivent pas se déplacer, ce qui leur fait gagner du temps. Et il y a encore une justification écologique."

ExpoPolis organise elle-même des salons virtuels, où des exposants peuvent louer plusieurs types de stand. Mais d'autres organisateurs de salon peuvent aussi louer des salles. Les stands sont fabriqués avec des outils en ligne simples. "Les organisateurs ont le choix entre un salon uniquement virtuel ou en faire un ajout à un salon existant."

L'intérêt est temporairement déjà assez grand, selon Van der Auwermeulen: "Le marché des salons proprement dit, tous secteurs confondus, est volumineux. Il est évident que nous ne visons que les salons virtuellement convertibles. Un salon du textile par exemple se prête évidemment mieux à une visite réelle." Au cours de la première année, la petite entreprise table sur un chiffre d'affaires de quelque 300.000 EUR. "Vu les débuts prometteurs, nous avons de belles perspectives d'avenir."

PasseportDénomination: ExpoPolis, http://www.expopolis.comSiège: BruxellesAnnée de fondation: 2009Effectifs: 6 internes, quelque 10 externesInvestissements et/ou subsides: fonds propres

Nos partenaires