TaDaweb mise sur le Luxembourg, avant la Silicon Valley

13/12/12 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Datanews

La majorité des collaborateurs de TaDaweb sont Belges, mais c'est au Grand Duché que l'entreprise s'est installée, après y avoir trouvé son premier client (le Gouvernement luxembourgeois), un incubateur attrayant (le Technoport, sur le site sidérurgique reconverti d'Esch-sur-Alzette) et deux investisseurs (l'un privé, Rollinger Venture Capital et l'autre semi-public, les fonds CD-PME, contrôlé à 50% par l'Etat luxembourgeois).

TaDaweb mise sur le Luxembourg, avant la Silicon Valley

La majorité des collaborateurs de TaDaweb sont Belges, mais c'est au Grand Duché que l'entreprise s'est installée, après y avoir trouvé son premier client (le Gouvernement luxembourgeois), un incubateur attrayant (le Technoport, sur le site sidérurgique reconverti d'Esch-sur-Alzette) et deux investisseurs (l'un privé, Rollinger Venture Capital et l'autre semi-public, les fonds CD-PME, contrôlé à 50% par l'Etat luxembourgeois).

"Nous avons essayé de démarrer l'entreprise à Bruxelles, mais nous avons eu du mal à trouver des investisseurs autant qu'un incubateur qui nous correspondait. Après que notre idée d'affaires ait été sélectionnée pour l'expo ICT Spring de Luxembourg, nous avons rapidement tissé un réseau de relation au Grand Duché."

"C'est en fait un pays très ouvert, où l'on accède rapidement à des gens de haut niveau, dans les ministères comme dans les fonds d'investissement," fait remarquer le CEO François Gaspard, qui connaissait déjà le pays pour être né pas très loin (à Vielsalm) et avoir démarré sa carrière chez Sun MicroSystems à Luxembourg.

Une adoption rapide, dans un environnement fiscal intéressant (à peine 5% d'impôts sur les ventes de licences logicielles), que TaDaweb doit d'après François Gaspard au caractère innovant de sa technologie. Sous le slogan "Structure the unstructured", la start-up propose en effet une sorte de tableau blanc graphique, basé web, permettant d'automatiser la collecte d'informations sur tout type de site web.

"En plus de faciliter la collecte et la comparaison d'infos sur un concurrent, sur un marché, etc., TaDaweb permet de partager facilement la façon dont une info est collectée. Chacun peut créer et partager un "Tada", qui renseigne par exemple sur toute nouvelle société ICT créée dans votre ville." Plus besoin de gérer des feeds.

L'outil structure les infos pertinentes pour vous. "Nous ciblons particulièrement les départements chargés de veille commerciale ou technologique, mais aussi les rédactions par exemple."

L'entreprise, fondée fin 2011 par François Gaspard, sa fiancée Genna Elvin (rencontrée lors de 4 années passées en ... Nouvelle-Zélande) et l'entrepreneur bruxellois Alain Hubrecht, a les dents longues : après avoir déjà levé plus de 300.000 euros de capitaux, elle envisage déjà une troisième levée de fonds et prépare avec application un voyage exploratoire dans la Silicon Valley. "Soyons clairs : notre ambition, c'est les Etats-Unis."

Passeport Nom :TaDaweb.com Siège social : Esch-sur-Alzette (GDL)
Année de fondation : décembre 2011
Effectifs : 7 personnes
Capitaux : premier tour de 70.000 euros auprès des "friends, families and fools" et puis levée de 280.000 euros auprès du fonds privé Rollinger Venture Capital et du véhicule semi-public CD-PME.

En savoir plus sur:

Nos partenaires