Syntegro: L'eHR à la mode belge

28/09/07 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

Voici moins d'une semaine, la société d'investissements du Limbourg LRM annonçait un nouvel investissement en ICT. La toute jeune société Syntegro, spécialisée en e-HR, contrôle d'accès, enregistrement de temps et 'employee self service', bénéficiait d'un subside de 750.000 EUR dans le cadre du fond Arkimedes Kmofin. Ces fonds servirons surtout a donné un sérieux coup de pouce au démarrage. "Nous sommes en train de lancer notre premier produit ainsi qu'en pleine prospection", explique Paul Van Aerschot, directeur général.

Voici moins d'une semaine, la société d'investissements du Limbourg LRM annonçait un nouvel investissement en ICT. La toute jeune société Syntegro, spécialisée en e-HR, contrôle d'accès, enregistrement de temps et 'employee self service', bénéficiait d'un subside de 750.000 EUR dans le cadre du fond Arkimedes Kmofin. Ces fonds servirons surtout a donné un sérieux coup de pouce au démarrage. "Nous sommes en train de lancer notre premier produit ainsi qu'en pleine prospection", explique Paul Van Aerschot, directeur général.

Syntegro a vu le jour le 9 juillet à l'initiative de 5 vieux routiers du secteur du contrôle d'accès et de l'enregistrement de temps. Tous venant de chez GET. "Cette société a été reprise fin 2006 par une firme allemande [Primion, NDLR], explique encore Van Aerschot. Nous l'avons tous quittée chacun à son tour, disons que nous étions tous en désaccord sur la stratégie, et nous nous sommes tous retrouvés dans le contexte de Syntegro." Syntegro développe des logiciels, tant autonomes qu'embarqués dans du matériel dédié. "L'objectif est en fait que les installateurs puissent faire tourner nos produits sans connaissance ICT spéciale."

Pas question cependant pour Van Aerschot de faire concurrence à son ancien employeur. "Nous n'allons en tout cas pas opter pour un conflit ouvert. De plus, nous n'en sommes pas à ce stade des concurrents directs. Nous allons plutôt nous attaquer sur ce marché à des plus petites sociétés, alors que GET cible surtout les grands clients." Parmi les autres valeurs sûres sur ce marché, et donc concurrents de Syntegro, on peut citer Paxton, Protime ou Interflex. "Mais à l'inverse de nos concurrents, nous travaillons avec des standards ouverts. En outre, nous avons l'avantage de partir de zéro et donc de ne pas être liés à une ancienne technologie. Nous pouvons intégrer d'emblée des concepts comme le SaaS ou le Web 2.0."

Dans un premier temps, Syntegro entend devenir un acteur fort sur le marché belge du HR. "Il y a clairement de la place pour nous, lance-t-il, ambitieux. En Belgique, il y a en fait peu de développeurs sur le marché porteur du contrôle d'accès. La plupart sont des acteurs étrangers." Van Aerschot table pour le 1er exercice fiscal sur un chiffre d'affaires de quelque 700.000 EUR, et jusqu'à 2 millions EUR l'année suivante. Tandis que l'effectif devrait passer à 30 personnes.

Nom: SyntegroSiège: HasseltAnnée de fondation: 2007Personnel: 5Investissements et/ou subsides:- septembre 2007: 750.000 euro (LRM), 265.000 euro (management)- table sur une contribution de l'IWT

Nos partenaires