Storify vendue à son homologue américaine LiveFyre

Source: DataNews

Le Belge Xavier Damman a vendu sa petite entreprise internet Storify à l'américaine LiveFyre. Il s'agit là du premier rachat important d'une startup belge depuis bien longtemps.

Storify vendue à son homologue américaine LiveFyre

Le Belge Xavier Damman a vendu sa petite entreprise internet Storify à l'américaine LiveFyre. Il s'agit là du premier rachat important d'une startup belge depuis bien longtemps. Storify est une plate-forme internet qui permet d'intégrer des messages, photos et vidéos des réseaux sociaux sous une forme narrative claire sur des sites web. Al Jazeera, The New York Times, la Maison Blanche et Data News notamment recourent déjà à cet outil en ligne.

Son créateur, Xavier Damman (29 ans), habite entre-temps depuis quasiment cinq ans déjà à San Francisco. Ce jeune entrepreneur a quitté la Belgique, parce qu'il ne trouvait ici aucun investisseur intéressé par son concept. A Silicon Valley, Damman fit la connaissance de Burt Herman, un ex-journaliste de The Associated Press, avec qui il fonda Storify.

Pour pouvoir supporter les frais de sa croissance, la startup a recueilli 2 millions de dollar auprès de quelques capital-risqueurs (dont Khosla Ventures) en 2010. Et il y a quelques mois, Damman et consorts mirent sur les fonts baptismaux un modèle de paiement pour services premium. A l'entendre, la petite entreprise a déjà commencé à en récolter les premiers fruits.

En d'autres mots, un rachat de Storify n'était pas nécessaire à première vue. Dans un bref entretien avec Data News, Damman révèle que c'est son homologue LiveFyre qui a été à l'origine de la vente.

"LiveFyre et Storify sont complémentaires: nous nous focalisons sur les journalistes, mais LiveFyre se distingue aussi sur le marché des entreprises. Conjointement, nous pouvons devenir un acteur du top absolu sur le marché de la curation de contenu. A terme, je n'exclus même pas une entrée en Bourse."

LiveFyre possède actuellement dix millions de clients enregistrés qui publient ensemble un milliard de pages internet environ par mois. Début de cette année, l'entreprise, qui occupe 90 personnes, a encore réussi à récolter 15 millions d'euros dans le cadre d'une phase de capitalisation dirigée par US Venture Partners.

Damman ne souhaite pas révéler le montant de la transaction. Il est clair toutefois que le jeune Belge devient actionnaire de LiveFyre et qu'il restera à la tête de Storify, qui pourra conserver son appellation et continuer de fonctionner en tant qu'entité séparée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires