Startup Weekend Liège : le Web c'est bien, mais attention aux effets de mode

11/11/12 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Datanews

Nous avons pris la température samedi en fin d'après-midi: cogitation et concentration (tout de même) mais aussi et surtout bonne humeur et parfois, énervements.

Startup Weekend Liège : le Web c'est bien, mais attention aux effets de mode

Les 11 équipes de projets sont disséminées, presque dissimulées, dans le dédale de classes de HEC Ulg Liège. En plein milieu du gué (nous avons pris la température samedi en fin d'après-midi) : cogitation et concentration (tout de même) mais aussi et surtout bonne humeur et parfois, énervements.

Les "gestionnaires", généralement avec un profil d'ingénieur (civil ou commercial), tentent au mieux de gérer l'équipe de 7 à 8 personnes et d'avancer point par point dans la structuration d'une idée d'affaires, encore bien floue.

Au tableau de la classe : un schéma d'un business plan et une check-list maculée de post-its. Les "marketeers" multiplient coups de fil auprès d'experts et peaufinent un petit sondage en ligne pour valider une idée auprès d'un public-cible.

Entre les réseaux sociaux, les blogs ou l'e-mailing, quel canal de web marketing sera le plus efficace pour me faire connaître ? Les développeurs, aux expertises parfois hétéroclites, se mettent d'accord sur le choix d'une plateforme qui fera office de "lingua franca", quitte à devoir en réviser à la hâte les fondamentaux. Il reste à peine 36 heures pour présenter quelque chose qui tienne un peu la route ...

Souvent, le 'scope' de l'idée initiale, irréaliste, a été considérablement réduit. C'est le cas par exemple d'un projet axé sur le streaming (légal) de films et documentaires qui, plutôt que d'être le prochain Netflix du streaming pour tous, s'est recentré sur les films belges pour cinéphiles ...

Apporter de la sérénité

"A ce stade, l'important est de retrouver de la sérénité dans les équipes. C'est le moment où vont poindre un certain découragement et des frustrations. En tant que coach, il faut essayer de remettre de la cohérence, de recentrer le projet, d'en faire ressortir les tenants et aboutissants," explique François Crucifix, professeur d'entrepreneuriat à l'Université de Mons et coach dans le cadre du programme d'initiation à la création d'entreprise PME3000.

Sa priorité : rassurer les équipes sur trois points essentiels : "mon idée va-t-elle répondre à un besoin ou résoudre un problème ? Se différencie-t-elle totalement de ce qui existe déjà ? Comment la mettre en oeuvre et la monétiser en tenant compte des contraintes du marché ?"

François Crucifix constate comme nous le quasi-monopole de projets web, surtout mobiles lors de ce Startup Weekend Liégeois. C'était un peu moins le cas à Mons il y a trois semaines, même si le projet couronné se situait dans la sphère de l'intermédiation sur le web.

"Le web, c'est bien mais il faut se méfier des effets de mode. Il y a beaucoup d'applications mais peu d'idées vraiment originales qui visent par exemple à résoudre un problème industriel ou technologique."

L'équipe qui aura su au mieux combiner originalité et réalisme sera connue ce soir. Commentaires et analyses demain matin dans Data News.



Nos partenaires