Social Audience Profiling apprend aux marques qui est leur public

02/09/16 à 14:59 - Mise à jour à 14:58

Source: Datanews

Des informations inestimables: voilà ce qu'offre un réseau social tel Facebook, mais il faut encore savoir comment les interpréter. Avec Social Audience Profiling, la start-up SoPRISM fournit aux marques l'outil parfait pour cela. "En quelques clics, vous obtenez un profil complet des personnes qui visitent votre site web ou votre page Facebook."

Social Audience Profiling apprend aux marques qui est leur public

. © .

"Pour les clients, c'est un problème stratégique que de savoir qui est leur public", déclare Jonathann Mingoia, co-fondateur et business activator de la start-up. "Facebook dispose de ces informations car le réseau social en sait incroyablement beaucoup sur ses utilisateurs, et quiconque est capable d'interpréter ces informations, dispose d'une formidable source lui permettant d'élargir son intelligence marketing."

Partager

Quelques clics suffisent pour atteindre le profil requis.

Voilà pourquoi SoPRISM a développé son "Social Audience Profiling", un outil qui permet aux entreprises d'obtenir un profil complet de leur clientèle sur base des données dont dispose Facebook. Explications de Mingoia: "Nous avons mis au point un crawler qui, sur base des adresses mail des clients - par exemple de leurs lettres de nouvelles - va rechercher une correspondance sur Facebook, puis va solliciter les informations sur tel ou tel client. Résultat: l'entreprise obtient une vision complète de son public, du type de téléphone utilisé, du modèle de consommation, etc."

Le grand avantage de Social Audience Profiling réside dans sa facilité d'emploi. "Nous avons tout intégré dans un tableau de bord convivial", explique Mingoia. "Quelques clics suffisent pour atteindre le profil requis. Vous payez simplement en fonction du nombre de demandes d'analyse, et plus vous sollicitez d'analyses, plus le prix diminue."

Partager

Quelques mois après le lancement de Social Audience Profiling, SoPRISM est déjà active non seulement en Belgique, mais aussi en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne.

SoPRISM a été créée en 2014, après quoi Mingoia et le co-fondateur Angelo Geraci ont financé une preuve de concept avec des moyens propres, soit un peu moins de 100.000 euros, estime le premier nommé. "Ensuite, nous avons en 2015 et en deux phases de capitalisation recueilli un montant d'1 million d'euros auprès d'investisseurs tels Jean-Guillaume Zurstrassen (Skynet, Keytrade), Grégoire De Streel (Skynet) et Harold Mechelynk (Ogone), ce qui nous a permis de développer le produit et de le lancer sur le marché. Dans le courant de 2017, nous souhaitons récolter encore entre un et cinq millions auprès de capital-risqueurs, pour croître à l'étranger."

Mais la conquête des pays environnants a bel et bien commencé. Quelques mois après le lancement de Social Audience Profiling, SoPRISM est déjà active non seulement en Belgique, mais aussi en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne, pour lesquels l'entreprise a engagé un business developer spécial. Cela lui a permis d'accueillir quelques premiers grands clients comme le groupe de médias français Auxipress, Mercedes-Benz, Geberit et Deli Traiteur. "Pour étoffer encore cette clientèle, nous voulons recruter plus de business developers, mais aussi compter sur le cold calling (prospection téléphonique, ndlr) de clients potentiels."

SoPRISM

Siège social: La Louvière

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, envisage de recueillir dans le courant de 2017 jusqu'à cinq millions d'euros auprès de capital-risqueurs en vue d'une extension à l'étranger

Site web: www.SoPRISM.com

Nos partenaires