RetailDrive pour piloter l'immobilier commercial

08/11/12 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Datanews

RetailDrive s'est fait remarquer en mai dernier lorsqu'elle a réussi à lever pas moins de 500.000 euros auprès des fonds d'investissement à risque Saffelberg Investment et Internet Attitude. Mais c'était encore sous le nom un peu sybillin de LegoAlto.

RetailDrive pour piloter l'immobilier commercial

RetailDrive s'est fait remarquer en mai dernier lorsqu'elle a réussi à lever pas moins de 500.000 euros auprès des fonds d'investissement à risque Saffelberg Investment et Internet Attitude. Mais c'était encore sous le nom un peu sybillin de LegoAlto.

Entretemps, cette start-up cofondée par Olivier Rouselle (ex-avocat spécialisé dans le droit commercial) et Daniel Verougstraete ('serial entrepreneur' qui a notamment participé à Routing International et OpenHR) a porté son capital social à 950.000 euros et opère désormais sous la marque RetailDrive, un nom qui situe mieux la clientèle visée : le commerce de détail.

Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le "Drive", il ne s'agit pas d'un logiciel de géolocalisation ou de gestion de flottes, mais bien d'une plateforme web de "pilotage" commercial, axée sur la gestion immobilière dans le retail.

La solution, disponible dans le cloud sur abonnement, se compose de trois modules : RD Contrat (gestion des différents contrats immobiliers, échéances des loyers, sous-locations, etc.), RD Performance (indicateur de performances pour chaque point de vente basé notamment sur le loyer et le chiffre d'affaires) et RD Developement (sorte d'outil de veille sur le marché de l'immobilier commercial).

Pour ce dernier point, la solution RetailDrive, intégrée à Google Street View, permet notamment de se balader dans des galeries commerçantes pour y analyser le potentiel d'un emplacement commercial.

RetailDrive est née du constat que beaucoup d'acteurs de la (grande) distribution investissent généralement pas mal de temps dans la négociation contractuelle relative à de nouveaux points de vente, mais délaissent ensuite la gestion des actifs. Ils perdent ainsi pas mal d'argent soit parce qu'ils paient des intérêts de retard sur des échéances non honorées à temps, soit parce qu'ils manquent des opportunités de renégociation en l'absence d'une vue claire sur l'ensemble de leurs points de vente.

RetailDrive se propose d'automatiser cette gestion immobilière des magasins, en tenant compte des spécificités juridiques de chaque pays ou région. La start-up affiche déjà quelques références bien connues : Club, Di, Planet Parfum, Panos, DeliWay, ...

La levée de fonds de 500.000 euros doit permettre à RetailDrive de se faire connaître à l'étranger. L'entreprise peut en outre s'appuyer sur un conseil d'administration chevronné, où se cotoient spécialistes du retail (Léon Seynave, cofondateur de Carpetland et du fonds Mitiska) et experts des TIC (Jos Sluys, père d'Arinso et du fonds Saffelberg Investment, ou Frédéric Jourdain de l'Infopôle Cluster TIC).

Passeport

RetailDrive (marque de LegoAlto SA) : retaildrive.com Année de fondation : 2011
Siège : Bruxelles
Capital social : 950.000 euros, provenant des cofondateurs, de fonds de private equity (Saffelberg et Internet Attitude) et de business angels.

En savoir plus sur:

Nos partenaires