Recherche de données dans l'industrie de transformation

08/04/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

"Alors que dans l'industrie de transformation, il était avant surtout question de systèmes internes avec du matériel sécurisé monolithique sous-jacent, place à présent résolument à Com, DCom et à la technologie Microsoft, déclare Noël Jans, managing director de D square.

"Alors que dans l'industrie de transformation, il était avant surtout question de systèmes internes avec du matériel sécurisé monolithique sous-jacent, place à présent résolument à Com, DCom et à la technologie Microsoft, déclare Noël Jans, managing director de D square.

Aujourd'hui, il est par conséquent nettement plus facile d'enregistrer des données à partir des processus." Jans parle d'expérience car il a été de 2005 à 2007 manager du Central Automation Group chez Bayer Materialscience Antwerp. Conjointement avec son collègue Bert Baeck, il a développé l'idée d'une entreprise de datamining pour l'industrie de transformation. Ils ont eu le bonheur de voir qu'un doctorant de la KU Leuven, spécialisé dans le datamining, souhaitait adhérer au projet. "Nous avons ainsi pu offrir de manière innovante une réponse au problème sur le marché." Il en ressort aussi que D square peut être qualifiée d'émanation (spin-off) de la KU Leuven.

D square traite donc des données de toutes les composantes de l'entreprise du client, dans le but de cartographier ses processus. Jans cite notamment les domaines de gestion des alarmes, des actifs et, de manière générale, d'optimisation des processus. Outre ces 'services', D square développe elle-même aussi des logiciels, notamment en datamining sur de très grands gisements de données. L'objectif est de sortir un produit maison pour le deuxième trimestre de 2010. D'ici là, il se pourrait que l'entreprise doive passer par une capitalisation.

Selon Jans, il n'y a provisoirement guère d'acteurs comparables: "D'une part, il y a les grands fournisseurs de matériel comme Siemens ou Honeywell, et d'autre part des entreprises qui conçoivent toutes sortes d'applications pour utilisateurs et qui ont étendu leurs activités à l'industrie de transformation. Nous combinons notre connaissance du secteur avec celle du datamining. Nous sommes une version réduite d'AspenTech."

Il y a pas mal de noms connus dans la clientèle: BASF, Umicore, Lanxess,... "Au début, il ne s'agit jamais vraiment de grands projets, admet Jans. C'est notre façon de montrer aux très grandes sociétés de quoi nous sommes capables. Nous pouvons y développer une relation de confiance sans grand risque pour les clients." En 2008, les objectifs du business plan ont été atteints, mais ceux de 2009 seront revus en raison de la crise. "Ce qui est essentiel, c'est le feedback que nous recevons de notre conseil d'administration, où l'on retrouve John Dejaeger (ex-directeur de BASF Anvers, ndlr) et le professeur Bart De Moor. Ils nous prodiguent aide et conseils."

Appellation: D squareSiège: Sint-NiklaasAnnée de fondation: 2007Effectifs: 8 (10 d'ici fin 2009)Investissements et/ou subsides:- Capital d'amorçage chez Gemma Frisius, Vinnof- Subsides IWT

Nos partenaires