MIC Mons: "poursuivre sur la lancée des 3 premières années"

08/03/12 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

Source: Datanews

Bilan positif que celui du Microsoft Innovation Center de Mons qui fête, en ce début mars, ses 3 années d'existence. Les objectifs opérationnels fixés au départ, en termes de création d'emplois, d'accompagnement de start-ups et de formations (certifications) ont été dépassés.

MIC Mons: "poursuivre sur la lancée des 3 premières années"

Bilan positif que celui du Microsoft Innovation Center de Mons qui fête, en ce début mars, ses 3 années d'existence. Les objectifs opérationnels fixés au départ, en termes de création d'emplois, d'accompagnement de start-ups et de formations (certifications) ont été dépassés. En tout cas, légèrement pour certains. Au total, le MIC estime avoir favorisé la création de 266 emplois, aidé 30 start-ups à voir le jour et a délivré 1.112 certifications.

Ayant reconduit sa convention avec la Région wallonne, le MIC s'est fixé, pour la phase 2012-2014, des objectifs légèrement plus ambitieux. A savoir: création de 100 jobs et de 10 start-ups par an.

S'appuyant sur les leçons tirées de l'expérience vécue depuis trois ans, le MIC entame par ailleurs son nouveau "bail" en misant sur une légère réorientation de la manière dont certaines activités sont déployées. Ainsi le Boostcamp, qui vise à accompagner des porteurs de projets dans la maturation de leur idée, se déroulera-t-il désormais selon un agenda "plus modulaire et plus individualisé." Au lieu d'un programme suivi de 3 ou 4 mois, les volets d'initiation à l'entrepreneuriat, à la définition d'un business model, de suivi individualisé et de coaching par des experts se dérouleront selon un agenda plus étalé, en groupes plus restreints.

Le Boostcamp continuera par ailleurs d'explorer la piste de la délocalisation. Fin 2011, la 4ème édition avait déjà été organisée en collaboration avec Mind & Market (Louvain-la-Neuve). L'expérience pourrait être répétée "à Tournai, Liège ou Namur", indique Ben Piquard, patron du MIC, en s'appuyant pour ce faire sur des structures d'incubation locales ou encore sur des smart work centers ou co-working spaces.

Pour cette deuxième période de 3 ans, les sponsors auxquels s'associent Microsoft sont Voo et HP, déjà partenaires de départ. Mobistar, lui, le reste mais uniquement sur une base de projets. Le MIC de Mons espère dénicher deux nouveaux "gold partners" qui viendraient appuyer des projets thématiques: l'e-santé et la productivité des PME induite par l'IT.

En savoir plus sur:

Nos partenaires