Manger à bon compte avec Instadeal

14/11/13 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Datanews

Une startup gantoise a eu l'idée d'associer les personnes en quête d'un restaurant en dernière minute avec les restaurateurs qui disposent encore d'une table libre.

Manger à bon compte avec Instadeal

Un mercredi soir, il vous prend l'envie d'aller manger à l'extérieur, mais vous n'avez pas envie d'appeler une dizaine de restaurants pour savoir s'il y a encore de la place?

Voici qu'une startup gantoise a eu l'idée d'associer les personnes en quête d'un restaurant en dernière minute avec les restaurateurs qui disposent encore d'une table libre.

Instadeal est le nom du projet de trois étudiants de terminale, à savoir Jonas De Mets, Simon Savaete et Tim Coppieters. "Sur notre site web, les restaurants et les centres de bien-être peuvent eux-mêmes placer des offres à des périodes où les clients se font plus rares, mais avec une bonne ristourne à la clé", explique Jonas De Mets.

"Nous l'avons-nous-mêmes déjà expérimenté: on déambule en ville à la recherche d'un coin agréable pour manger, mais il n'y a plus de place ou bien l'on ne sait pas où dénicher un menu intéressant à cet instant précis. Nous vous permettons dorénavant de décider au dernier moment où réserver, mais aussi de trouver le cadeau de dernière minute qui fera plaisir à votre chère et tendre."

Les exploitants qui y ont recours, déterminent eux-mêmes ce qu'ils proposent et quand. L'inscription ne coûte rien. Ce n'est que si l'offre trouve preneur qu'une commission est versée à Instadeal. Dans cette optique, la plate-forme représente un modeste concurrent local pour des sites tels Groupon, où il vaut mieux bien savoir ce que l'on propose en ligne.

Le projet a fait en octobre l'objet d'un lancement en douceur, puisque Instadeal ne cible actuellement que les commerces et... chasseurs de restaurants gantois.

"Gand offre un public-cible intéressant. Nous y sommes nous-mêmes très actifs. Mais à terme, nous voulons aussi nous étendre à d'autres villes. La prochaine sera probablement Bruges, puisque nous en sommes originaires tous les trois. Actuellement, nous effectuons encore quelques petites adaptations sur le site web, puis nous en entamerons une promotion active."

De Mets et Savate terminent leurs études d'ingénieur commercial, alors que Coppieters est en dernière année de sciences informatiques. Leur objectif est de faire tourner Instadeal avec succès d'ici l'année prochaine. "Ce serait formidable de pouvoir faire en sorte d'y travailler à temps plein en l'espace d'un an."

Pour en stimuler la croissance, le trio a été sélectionné pour Start.light d'iMinds. Ils recevront ainsi un budget de 25.000 euros, conjointement avec des ateliers et un support complémentaire.

- Appellation: Instadeal
- Site web: www.instadeal.be - Année de fondation: 2013 (l'été dernier)
- Siège social: Gand
- Effectifs: 3
- Capital: 25.000 euros via le programme iStart.light d'iMinds


En savoir plus sur:

Nos partenaires