"Le syndicat du consommateur"

19/12/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

U-Sentric s'est en effet fait une spécialité des études de "usability" et autre 'user centric design', généralement - sans toutefois aucune exclusivité - pour les sites web, les logiciels et l'électronique grand public.

U-Sentric s'est en effet fait une spécialité des études de "usability" et autre 'user centric design', généralement - sans toutefois aucune exclusivité - pour les sites web, les logiciels et l'électronique grand public.

En clair, U-Sentric aide donc les entreprises à rendre leurs produits plus conviviaux. "Nous sommes le syndicat du consommateur", s'esclaffe Annita Beysen, managing partner de l'entreprise, qui cite aussitôt l'exemple d'une télécommande de Philips, qui posait apparemment des difficultés à près de la moitié des clients. Conséquence, le call center était submergé d'appels, les retours de produit étaient nombreux et l'image de Philips en prenait un coup. "Nous avons procédé à une étude de usability afin d'observer en laboratoire le comportement des gens face au produit. Nous en avons tiré une série de recommandations en vue de la conception d'un nouveau prototype. L'utilisation est passée de 55 à 95%, le call center a été moins sollicité et les retours ont diminué sensiblement. Comme on peut s'en douter, ce revirement a sérieusement revigoré l'image de l'entreprise."

Créée il y a un an à peine, et sans être une spin-off, U-Sentric plonge néanmoins ses racines dans l'étude user experience menée par la KUL. "Nous faisons un grand usage des techniques scientifiques, notamment du type eye tracking, card sorting, dans les laboratoires usability de l'IBBT et de la KUL. Par ailleurs, nous proposons également au client des ateliers centrés sur l'innovation, et ce dans ses propres locaux." Le concept de usability est plutôt 'in', observe Beysen. "En ce qui concerne les sites web ou les produits, le consommateur est toujours à un clic de souris. Et bien sûr, il y a l'incontournable exemple d'Apple, qui considère la convivialité comme un élément important de son identité. Sur notre marché, Namahn est l'un de nos principaux concurrents, mais ils sont davantage axés sur le secteur industriel."

Le portefeuille clients de l'entreprise compte déjà une série de grands noms: Electrabel, Belgacom, Netlog, ... Il y a peu, U-Sentric signait un contrat avec la Commission européenne pour son portail. Avec un effectif d'à peine 3 personnes, la petite entreprise réalise déjà un chiffre d'affaires de 500.000 EUR. Beysen vise une croissance organique et pragmatique. "Nous voulons bénéficier d'un rayonnement européen, déclare-t-elle. Aujourd'hui déjà, nous constatons que nos projets gagnent en longueur et en exhaustivité. C'est une bonne évolution, d'autant que nous sommes impliqués plus tôt dans le développement d'un produit. Pour le client, cela permet d'économiser pas mal d'argent et de temps, tout en évitant de blesser un certain nombre d'ego."

Nom: U-Sentric, [www.u-sentric.com]Siège: HeverleeDate de création: 2007Collaborateurs: 3 personnesInvestissements et/ou subsides: fonds propres

Nos partenaires