La rue commerçante virtuelle d'Heavenly-Matches

08/03/12 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Datanews

Heavenly-Matches est une nouvelle plate-forme d'e-commerce sur laquelle des négociants locaux belges peuvent proposer leurs produits. "Aujourd'hui, la plupart des magasins possèdent un site web, déclare son initiatrice Cathy Habils. Mais si l'on veut vraiment vendre en ligne, il en faut plus."

La rue commerçante virtuelle d'Heavenly-Matches

Heavenly-Matches est une nouvelle plate-forme d'e-commerce sur laquelle des négociants locaux belges peuvent proposer leurs produits. "Aujourd'hui, la plupart des magasins possèdent un site web, déclare son initiatrice Cathy Habils. Mais si l'on veut vraiment vendre en ligne, il en faut plus."

Cette nouvelle initiative entend, avec l'aide d'un back office intégré réduire la fracture entre l'e-commerce et les magasins/commerçants locaux. "L'e-commerce en est encore à ses balbutiements dans notre pays et effraie encore pas mal de négociants, ajoute Habils. Et si l'on veut réellement faire du volume, c'est encore et toujours très difficile. Nous voulons remédier à cette situation avec notre plate-forme Heavenly-Matches."

Les commerçants intéressés se contentent d'envoyer le descriptif de leurs produits, éventuellement accompagné de photos, et Heavenly-Matches s'occupe du reste. "Nous nous chargeons de la promotion, du paiement, du suivi dans les trois langues nationales, de l'envoi et de la publicité sur les médias sociaux, poursuit encore Habils. Les commerçants reçoivent chaque mois un aperçu de la situation et peuvent ainsi continuer de se concentrer sur le coeur de leur métier."

Les négociants qui le veulent, versent une commission oscillant entre 8 et 12 pour cent, "en fonction du produit et des négociations", explique encore Habils. Le but est d'avoir 1 magasin actif sur la plate-forme par type de produit. En d'autres mots, ce magasin en a l'exclusivité.

"Pour la catégorie 'vin', nous collaborons par exemple avec Alegria, le magasin de vins malinois bien connu du chef étoilé Danny Vanderschueren. Il est clair que nous ciblons les commerçants qui peuvent offrir une véritable plus-value. Voilà qui doit nous distinguer des autres plates-formes d'e-commerce, de même d'ailleurs que le fait que le client achète en Belgique et soutient ainsi l'économie de notre pays."

Aujourd'hui, l'on trouve déjà deux négociants sur Heavenly-Matches: un vendeur de vins et un autre de vêtements pour dames. Des négociations sont en cours avec un fournisseur d'équipement de fitness et avec un vendeur local de vêtements d'enfant. "D'ici la fin de l'année, nous espérons avoir 6 petites entreprises au minimum sur notre plate-forme, indique Habils. Ce n'est pas énorme, mais nous préférons une croissance lente à une explosion soudaine. Et nous voulons proposer de la qualité."

Cathy Habils et le co-fondateur Geert De Westelinck ne sont pas des inconnus dans le secteur télécom belge. En 1999, ils créèrent ensemble Sun Telecom, un fournisseur de services télécoms qui concurrença Belgacom notamment. En 2007, quand Sun Telecom fut rachetée par Toledo, l'entreprise réalisait un chiffre d'affaires de 5,8 millions d'euros.

Passeport

Appellation: Heavenly-Matches, www.Heavenly-Matches.be

Siège social: Malines

Année de création: 2012

Effectifs: 2 collaborateurs

Financement: Cage Company, moyens propres

En savoir plus sur:

Nos partenaires