IP Trade: Les Mousquetaires de l'IP pour salles de marché

20/03/08 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

Fin 2003, plusieurs collaborateurs de Cisco sont confrontés en peu de temps à plusieurs demandes de solutions de téléphonie pour salles de marché. Face à l'impossibilité de remettre offre, ils décident en 2004 d'élaborer un 'business plan' pour créer une société spécialisée en téléphonie IP pour salles de marché. Ils réunissent le financement nécessaire - quelque 2,5 millions EUR grâce à des 'business angels' et à Meusinvest, outre des avances récupérables de la Région wallonne - et commencent fin 2004 le recrutement.

Fin 2003, plusieurs collaborateurs de Cisco sont confrontés en peu de temps à plusieurs demandes de solutions de téléphonie pour salles de marché. Face à l'impossibilité de remettre offre, ils décident en 2004 d'élaborer un 'business plan' pour créer une société spécialisée en téléphonie IP pour salles de marché. Ils réunissent le financement nécessaire - quelque 2,5 millions EUR grâce à des 'business angels' et à Meusinvest, outre des avances récupérables de la Région wallonne - et commencent fin 2004 le recrutement.

IP Trade voit officiellement le jour en 2005 à l'initiative de 4 ingénieurs: Didier Mattivi (CEO), Jef Geys (COO) Benoît Dewonck (directeur des ventes et du marketing) et Jean-Michel Lamotte (CIO). L'année sera consacrée au développement du produit dont un premier prototype sort en juin 2006 au salon SIA de New-York. "Il faut savoir que 52% du marché est concentré sur les 3 Etats autour de New-York et 15% à Londres", explique Benoît Dewonck pour justifier cette présence.

L'originalité du produit d'IP Trade est de proposer une architecture basée sur IP (d'où des avantages en termes d'économies de coûts, d'amélioration de la productivité et de partage d'un même central IP-PBX sur différents sites) qui ne doit pas être reliée à un central téléphonique et qui est agnostique du type de central utilisé (Cisco, Alcatel ou Avaya aujourd'hui, mais d'autres suivront). En outre, le serveur IP Trade offre une intégration et une synchronisation poussées avec les applications existantes (dont Outlook, mais aussi les fournisseurs d'informations comme Reuters ou Bloomberg), tout en garantissant une sécurité maximale (cryptage des communications). De même, par rapport à la concurrence des Orange, BT et IPC qui utilisent un modèle de distribution direct, IP Trade travaille uniquement en indirect.

Après une première commande en décembre 2006 pour eBRC (le centre de 'business recovery', filiale des P&T à Luxembourg), le contrat pour Landsbanki (ex-banque nationale d'Islande) au début 2007 marquera le véritable démarrage. Sur l'année, la société a engrangé quelque 20 clients, s'est installée à New-York (5 personnes) et à Londres (5 personnes), soit 3 millions EUR de commandes.

La société emploie aujourd'hui 40 personnes (dont 25 chez nous) et espère multiplier ses ventes par 3 ou 4 cette année. Cette année, la priorité ira au développement du canal de vente , au renforcement du support à la clientèle et à l'émélioration des applications périphériques.

Nom: IP TradeSiège: Angleur (Liège)Fondation: 2005Effectifs: 40 personnesInvestissements et/ou subsides: 'business angels', Meusinvest et avances récupérables

Nos partenaires